"Nous avons obtenu (des promesses) de 3,646 milliards de dollars" pour financer le plan de développement du Darfour, a déclaré Ahmad Ben Abdallah al-Mahmoud, ministre d'Etat qatari aux affaires du Conseil des ministres. Il a ajouté lors d'un point presse au terme de cette conférence que ces promesses "incluent des engagements du gouvernement soudanais" qui s'élèvent, selon un participant, à plus de 2,5 milliards de dollars. Cette contribution de Khartoum est prévue dans le cadre d'un accord de paix sur le Darfour, signé en juillet 2011 à Doha. La conférence, qui a réuni pendant deux jours quelque 400 participants, responsables gouvernementaux, experts de l'ONU et représentants d'ONG, tablait sur des contributions de 7,2 milliards de dollars sur six ans pour développer le Darfour, où les infrastructures sont presque inexistantes et où 1,4 million de personnes --sur 6 millions d'habitants-- vivent dans des camps de déplacés en raison de l'insécurité. (Belga)

"Nous avons obtenu (des promesses) de 3,646 milliards de dollars" pour financer le plan de développement du Darfour, a déclaré Ahmad Ben Abdallah al-Mahmoud, ministre d'Etat qatari aux affaires du Conseil des ministres. Il a ajouté lors d'un point presse au terme de cette conférence que ces promesses "incluent des engagements du gouvernement soudanais" qui s'élèvent, selon un participant, à plus de 2,5 milliards de dollars. Cette contribution de Khartoum est prévue dans le cadre d'un accord de paix sur le Darfour, signé en juillet 2011 à Doha. La conférence, qui a réuni pendant deux jours quelque 400 participants, responsables gouvernementaux, experts de l'ONU et représentants d'ONG, tablait sur des contributions de 7,2 milliards de dollars sur six ans pour développer le Darfour, où les infrastructures sont presque inexistantes et où 1,4 million de personnes --sur 6 millions d'habitants-- vivent dans des camps de déplacés en raison de l'insécurité. (Belga)