"L'hôpital a reçu neuf personnes tuées et 122 blessées" dans les combats, a déclaré un responsable médical de la ville de Misrata, voisine de Bani Walid sur la côte libyenne, où sont traités les ex-rebelles désormais enrôlés dans les troupes gouvernementales. "La plupart des blessures ont été causées par des armes légères, suggérant que les combats étaient rapprochés", a-t-il dit, ajoutant que certains avaient été blessés par des éclats d'obus. Des témoins ont indiqué que le principal hôpital de Misrata était débordé avec l'arrivée de dizaines de blessés. Plus tôt, le colonel Ali al-Chikhi, porte-parole du chef d'état-major, a déclaré que des troupes avançaient "vers le centre de Bani Walid", une ville accusée d'abriter des fidèles de l'ancien régime recherchés par la justice. L'offensive coïncide avec le premier anniversaire de la mort de Mouammar Kadhafi, capturé puis tué le 20 octobre 2011, dans sa ville natale de Syrte. (ANA)

"L'hôpital a reçu neuf personnes tuées et 122 blessées" dans les combats, a déclaré un responsable médical de la ville de Misrata, voisine de Bani Walid sur la côte libyenne, où sont traités les ex-rebelles désormais enrôlés dans les troupes gouvernementales. "La plupart des blessures ont été causées par des armes légères, suggérant que les combats étaient rapprochés", a-t-il dit, ajoutant que certains avaient été blessés par des éclats d'obus. Des témoins ont indiqué que le principal hôpital de Misrata était débordé avec l'arrivée de dizaines de blessés. Plus tôt, le colonel Ali al-Chikhi, porte-parole du chef d'état-major, a déclaré que des troupes avançaient "vers le centre de Bani Walid", une ville accusée d'abriter des fidèles de l'ancien régime recherchés par la justice. L'offensive coïncide avec le premier anniversaire de la mort de Mouammar Kadhafi, capturé puis tué le 20 octobre 2011, dans sa ville natale de Syrte. (ANA)