Outre le démantèlement des banques et une ponction sur les comptes d'épargne supérieurs à 100.000 euros, les Européens ont imposé à Chypre, en échange d'un prêt de 10 milliards d'euros, de se soumettre à un examen en matière de blanchiment. L'île méditerranéenne était en effet soupçonnée de servir de plaque tournante pour le blanchiment d'argent sale, notamment en provenance de Russie. Le rapport, réalisé par Moneval, l'organe spécialisé du Conseil de l'Europe et Deloitte Italie, indique que le cadre légal chypriote est adéquat, a indiqué lundi M. Dijsselbloem. Mais "sa mise en oeuvre est insuffisante", a-t-il ajouté. Le document est confidentiel car "il contient des informations propriétaires", a-t-il précisé. Les Européens attendent maintenant que Chypre travaille à un plan d'action, dont la mise en oeuvre sera contrôlée dans le cadre du déboursement de nouvelles tranches de l'aide chypriote. Car si le principe d'une aide de 10 milliards a été approuvé, chaque déboursement partiel est soumis à des conditions spécifiques. La première tranche de trois milliards été débloquée ce lundi. (Belga)

Outre le démantèlement des banques et une ponction sur les comptes d'épargne supérieurs à 100.000 euros, les Européens ont imposé à Chypre, en échange d'un prêt de 10 milliards d'euros, de se soumettre à un examen en matière de blanchiment. L'île méditerranéenne était en effet soupçonnée de servir de plaque tournante pour le blanchiment d'argent sale, notamment en provenance de Russie. Le rapport, réalisé par Moneval, l'organe spécialisé du Conseil de l'Europe et Deloitte Italie, indique que le cadre légal chypriote est adéquat, a indiqué lundi M. Dijsselbloem. Mais "sa mise en oeuvre est insuffisante", a-t-il ajouté. Le document est confidentiel car "il contient des informations propriétaires", a-t-il précisé. Les Européens attendent maintenant que Chypre travaille à un plan d'action, dont la mise en oeuvre sera contrôlée dans le cadre du déboursement de nouvelles tranches de l'aide chypriote. Car si le principe d'une aide de 10 milliards a été approuvé, chaque déboursement partiel est soumis à des conditions spécifiques. La première tranche de trois milliards été débloquée ce lundi. (Belga)