L'enquête avait débuté en 2011 à la suite de la disparition du Molenbeekois Hassan Kafi, connu pour être un sympathisant de l'islamisme radical. Des écoutes téléphoniques avaient révélé que l'homme combattait en Somalie pour la filière jihadiste Al-Shabab, aux côtés de Rachid Benomari et de Moustapha Bouyabaren. Hassan Kafi a ensuite été accusé d'espionnage par les islamistes et exclu de Somalie. A son retour en Belgique, en septembre 2012, il a été arrêté par les forces de l'ordre. Au même moment, l'épouse de Rachid Benomari, Loubna B., ainsi que la belle-soeur de Nizar Trabelsi étaient également interpellées. Au total, 19 personnes sont inculpées dans ce dossier pour participation à des activités terroristes. Certains sont soupçonnés d'avoir rejoint la "filière syrienne" et d'autres d'avoir rejoint la "filière somalienne" d'Al-Shabab, dont les milices sont qualifiées de terroristes. (Belga)

L'enquête avait débuté en 2011 à la suite de la disparition du Molenbeekois Hassan Kafi, connu pour être un sympathisant de l'islamisme radical. Des écoutes téléphoniques avaient révélé que l'homme combattait en Somalie pour la filière jihadiste Al-Shabab, aux côtés de Rachid Benomari et de Moustapha Bouyabaren. Hassan Kafi a ensuite été accusé d'espionnage par les islamistes et exclu de Somalie. A son retour en Belgique, en septembre 2012, il a été arrêté par les forces de l'ordre. Au même moment, l'épouse de Rachid Benomari, Loubna B., ainsi que la belle-soeur de Nizar Trabelsi étaient également interpellées. Au total, 19 personnes sont inculpées dans ce dossier pour participation à des activités terroristes. Certains sont soupçonnés d'avoir rejoint la "filière syrienne" et d'autres d'avoir rejoint la "filière somalienne" d'Al-Shabab, dont les milices sont qualifiées de terroristes. (Belga)