"La situation humanitaire en République centrafricaine est toujours désastreuse. L'insécurité qui règne dans le pays rend les livraisons d'aide humanitaire de plus en plus difficile et le nombre de déplacés à l'intérieur du pays a désormais dépassé les 935.000 personnes", a déclaré Babar Baloch, porte-parole du Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR). Ces chiffres comprennent les personnes qui ont fui après le coup d'Etat du 24 mars 2013 par les rebelles de la Seleka contre le président Bozizé, ainsi que les déplacés des affrontements religieux en cours, a précisé le porte-parole du HCR, ajoutant que de nombreux enfants faisaient partie de ces populations. (Belga)

"La situation humanitaire en République centrafricaine est toujours désastreuse. L'insécurité qui règne dans le pays rend les livraisons d'aide humanitaire de plus en plus difficile et le nombre de déplacés à l'intérieur du pays a désormais dépassé les 935.000 personnes", a déclaré Babar Baloch, porte-parole du Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR). Ces chiffres comprennent les personnes qui ont fui après le coup d'Etat du 24 mars 2013 par les rebelles de la Seleka contre le président Bozizé, ainsi que les déplacés des affrontements religieux en cours, a précisé le porte-parole du HCR, ajoutant que de nombreux enfants faisaient partie de ces populations. (Belga)