"Notre message essentiel aux autres pays et ce pour quoi nous nous battons, c'est que nous devons avoir un rabais, et que nous ne souhaitons pas payer pour les rabais des autres pays riches", a déclaré Mme Thorning-Schmidt lors d'une réunion avec les membres de la commission des Affaires européennes du parlement danois. Mme Thorning-Schmidt a indiqué qu'elle réclamerait un milliard de couronnes (134 millions d'euros). Cette menace vient six jours après celle du Premier ministre britannique David Cameron, qui a dit vouloir mettre son veto à une hausse de ce budget de l'UE qu'il trouve "inacceptable" dans un contexte où les gouvernements cherchent désespérément des économies dans leur budget national. Le budget doit être discuté lors d'un sommet extraordinaire de l'UE les 22 et 23 novembre. Le président français, François Hollande, a dit anticiper "plusieurs nuits" de discussions. Le Danemark militait encore en 2011 pour la suppression de tous les rabais dans les contributions des Etats membres au budget de l'Union, et surtout du plus important, celui du Royaume-Uni, qui date de 1984. Mais voyant que le système avait toutes les chances de durer, il a décidé une volte-face. (PVO)

"Notre message essentiel aux autres pays et ce pour quoi nous nous battons, c'est que nous devons avoir un rabais, et que nous ne souhaitons pas payer pour les rabais des autres pays riches", a déclaré Mme Thorning-Schmidt lors d'une réunion avec les membres de la commission des Affaires européennes du parlement danois. Mme Thorning-Schmidt a indiqué qu'elle réclamerait un milliard de couronnes (134 millions d'euros). Cette menace vient six jours après celle du Premier ministre britannique David Cameron, qui a dit vouloir mettre son veto à une hausse de ce budget de l'UE qu'il trouve "inacceptable" dans un contexte où les gouvernements cherchent désespérément des économies dans leur budget national. Le budget doit être discuté lors d'un sommet extraordinaire de l'UE les 22 et 23 novembre. Le président français, François Hollande, a dit anticiper "plusieurs nuits" de discussions. Le Danemark militait encore en 2011 pour la suppression de tous les rabais dans les contributions des Etats membres au budget de l'Union, et surtout du plus important, celui du Royaume-Uni, qui date de 1984. Mais voyant que le système avait toutes les chances de durer, il a décidé une volte-face. (PVO)