Selon la N-VA, le gouvernement se limite à "une série de petites mesures, où les hausses d'impôts prennent à nouveau le dessus et les économies structurelles fortes restent en retrait". Les impôts ont surtout augmenté "en douce" pour les entrepreneurs, selon les nationalistes flamands. "Il est tout à fait incompréhensible que l'on impose de nouvelles taxes aux entreprises à un moment de grandes difficultés économiques." Même avec une trajectoire budgétaire assouplie, la N-VA remarque que "même la limitation à 2,4% du déficit n'a pu être atteinte que par une série d'aubaines uniques, comme un super dividende de la Banque nationale". (JAV)

Selon la N-VA, le gouvernement se limite à "une série de petites mesures, où les hausses d'impôts prennent à nouveau le dessus et les économies structurelles fortes restent en retrait". Les impôts ont surtout augmenté "en douce" pour les entrepreneurs, selon les nationalistes flamands. "Il est tout à fait incompréhensible que l'on impose de nouvelles taxes aux entreprises à un moment de grandes difficultés économiques." Même avec une trajectoire budgétaire assouplie, la N-VA remarque que "même la limitation à 2,4% du déficit n'a pu être atteinte que par une série d'aubaines uniques, comme un super dividende de la Banque nationale". (JAV)