Plus tôt dans la semaine, des membres du comité de soutien aux Afghans s'étaient déjà rendus aux sièges du sp.a et du MR pour y faire entendre leurs revendications. "Nous avons soumis deux demandes au secrétaire général du CD&V. La première est de rencontrer les députés CD&V qui siègent en Commission de l'Intérieur et la deuxième est que le CD&V interpelle le médiateur fédéral en tant que parti sur la question des Afghans", a indiqué Grégory Meurant, un des grévistes de la faim qui a entamé son action le 29 novembre dernier à l'église du Béguinage, occupée actuellement par une centaine de demandeurs d'asile afghans en cours de procédure ou déboutés. Depuis plus de trois mois, ce groupe d'Afghans et leurs soutiens mènent des actions de protestation devant des cabinets ministériels et sièges de partis politiques pour faire entendre leur cause. Ils demandent, entre autres, l'instauration d'un moratoire contre les expulsions en Afghanistan et un statut légal pour l'ensemble des réfugiés afghans déjà sur le territoire belge. (Belga)

Plus tôt dans la semaine, des membres du comité de soutien aux Afghans s'étaient déjà rendus aux sièges du sp.a et du MR pour y faire entendre leurs revendications. "Nous avons soumis deux demandes au secrétaire général du CD&V. La première est de rencontrer les députés CD&V qui siègent en Commission de l'Intérieur et la deuxième est que le CD&V interpelle le médiateur fédéral en tant que parti sur la question des Afghans", a indiqué Grégory Meurant, un des grévistes de la faim qui a entamé son action le 29 novembre dernier à l'église du Béguinage, occupée actuellement par une centaine de demandeurs d'asile afghans en cours de procédure ou déboutés. Depuis plus de trois mois, ce groupe d'Afghans et leurs soutiens mènent des actions de protestation devant des cabinets ministériels et sièges de partis politiques pour faire entendre leur cause. Ils demandent, entre autres, l'instauration d'un moratoire contre les expulsions en Afghanistan et un statut légal pour l'ensemble des réfugiés afghans déjà sur le territoire belge. (Belga)