Les sept individus nient les faits qui leur sont reprochés. Concernant le déroulement de la coopération internationale, le porte-parole du parquet de Bruxelles, Jean-Marc Meilleur a expliqué que les membres des services de renseignement marocains ont transmis des informations à leurs homologues belges. Celles-ci ont été remises aux autorités judiciaires belges. Il n'y a pas eu d'interpellation au Maroc. Une procédure d'extradition est en cours concernant le ressortissant français interpellé mardi en France. Il n'a pas été précisé si ce dernier s'opposait ou non à son extradition. Deux personnes ont été mises sous mandat d'arrêt en Suisse. Aucune demande d'extradition n'a encore été adressée par la Belgique. Le braquage avait été commis à Brussels Airport le 18 février dernier par huit hommes masqués et armés. Ils s'étaient dirigés vers un avion de la compagnie aérienne Swiss qui transportait un chargement de la société Brink's. Le magot dérobé - principalement des diamants - est estimé à 38 millions d'euros. Une trentaine de personnes avaient été interpellées au cours d'une série de perquisitions lancées en Belgique, en Suisse et en France. (Belga)

Les sept individus nient les faits qui leur sont reprochés. Concernant le déroulement de la coopération internationale, le porte-parole du parquet de Bruxelles, Jean-Marc Meilleur a expliqué que les membres des services de renseignement marocains ont transmis des informations à leurs homologues belges. Celles-ci ont été remises aux autorités judiciaires belges. Il n'y a pas eu d'interpellation au Maroc. Une procédure d'extradition est en cours concernant le ressortissant français interpellé mardi en France. Il n'a pas été précisé si ce dernier s'opposait ou non à son extradition. Deux personnes ont été mises sous mandat d'arrêt en Suisse. Aucune demande d'extradition n'a encore été adressée par la Belgique. Le braquage avait été commis à Brussels Airport le 18 février dernier par huit hommes masqués et armés. Ils s'étaient dirigés vers un avion de la compagnie aérienne Swiss qui transportait un chargement de la société Brink's. Le magot dérobé - principalement des diamants - est estimé à 38 millions d'euros. Une trentaine de personnes avaient été interpellées au cours d'une série de perquisitions lancées en Belgique, en Suisse et en France. (Belga)