Le braquage, qui s'était produit le 18 février, sur le tarmac de l'aéroport de Bruxelles, avait été commis par au moins huit hommes encagoulés et armés. Ceux-ci avaient pénétré dans l'enceinte de l'aéroport en traversant les clôtures et avaient ensuite roulé jusqu'à un avion de la compagnie aérienne helvétique Swiss, au pied duquel se trouvait un fourgon de la Brink's. Les auteurs s'étaient emparés de 121 colis, contenant principalement des diamants et qui venaient d'être chargés dans l'avion. Ils avaient ensuite pris la fuite à grande vitesse. Les polices judiciaires fédérales (PJF) de Bruxelles et d'Asse ont mené l'enquête sur le vol, en collaboration avec les autorités judiciaires françaises, suisses et luxembourgeoises. Celle-ci a mené mardi dernier à l'arrestation, en France, de Marc Bertoldi, un Français âgé de 43 ans, au lourd passé judiciaire. Il aurait été l'un des exécutants de l'attaque. Deux autres suspects ont été arrêtés le même jour en Suisse et une partie du butin a été retrouvée. Mercredi dernier, 250 agents de la police fédérale ont appréhendé 24 personnes, dont sept ont finalement été placées sous mandat d'arrêt. Toutes nient leur implication éventuelle dans le braquage. (Belga)

Le braquage, qui s'était produit le 18 février, sur le tarmac de l'aéroport de Bruxelles, avait été commis par au moins huit hommes encagoulés et armés. Ceux-ci avaient pénétré dans l'enceinte de l'aéroport en traversant les clôtures et avaient ensuite roulé jusqu'à un avion de la compagnie aérienne helvétique Swiss, au pied duquel se trouvait un fourgon de la Brink's. Les auteurs s'étaient emparés de 121 colis, contenant principalement des diamants et qui venaient d'être chargés dans l'avion. Ils avaient ensuite pris la fuite à grande vitesse. Les polices judiciaires fédérales (PJF) de Bruxelles et d'Asse ont mené l'enquête sur le vol, en collaboration avec les autorités judiciaires françaises, suisses et luxembourgeoises. Celle-ci a mené mardi dernier à l'arrestation, en France, de Marc Bertoldi, un Français âgé de 43 ans, au lourd passé judiciaire. Il aurait été l'un des exécutants de l'attaque. Deux autres suspects ont été arrêtés le même jour en Suisse et une partie du butin a été retrouvée. Mercredi dernier, 250 agents de la police fédérale ont appréhendé 24 personnes, dont sept ont finalement été placées sous mandat d'arrêt. Toutes nient leur implication éventuelle dans le braquage. (Belga)