L'Open Vld qui avait demandé ces dernières semaines des éclaircissements sur la manière dont le ministre des Entreprises publiques Jean-Pascal Labille gérait le dossier de la direction de bpost a pris acte jeudi des informations fournies par le Premier ministre. Les libéraux flamands avaient notamment relayé le point de vue de Johnny Thijs qui a dit avoir renoncé après s'être senti lâché alors que le gouvernement avait décidé de resserrer les émoluments des patrons des entreprises publiques. "Merci pour l'historique. Le 'kern' avait donc prévu une marge dont on peut regretter qu'elle n'a pas été exploitée opportunément", a dit la députée Sabine Lahaye-Battheu qui a appelé à se pencher sur l'avenir des entreprises publiques et notamment les propositions de loi de son parti sur la privatisation. (Belga)

L'Open Vld qui avait demandé ces dernières semaines des éclaircissements sur la manière dont le ministre des Entreprises publiques Jean-Pascal Labille gérait le dossier de la direction de bpost a pris acte jeudi des informations fournies par le Premier ministre. Les libéraux flamands avaient notamment relayé le point de vue de Johnny Thijs qui a dit avoir renoncé après s'être senti lâché alors que le gouvernement avait décidé de resserrer les émoluments des patrons des entreprises publiques. "Merci pour l'historique. Le 'kern' avait donc prévu une marge dont on peut regretter qu'elle n'a pas été exploitée opportunément", a dit la députée Sabine Lahaye-Battheu qui a appelé à se pencher sur l'avenir des entreprises publiques et notamment les propositions de loi de son parti sur la privatisation. (Belga)