Dans la foulée de cette décision, plusieurs patrons de grandes entreprises flamandes ont affirmé leur soutien à Johnny Thijs. "C'est sympathique qu'ils se soutiennent les uns les autres. Mais s'ils qualifient ces montants de normaux, alors c'est peut-être avec eux que quelque chose ne va pas et non avec les montants. On dirait qu'ils se sont mis d'accord sur les prix", déclare en substance Bruno Tobback dans une interview. Le président du sp.a n'émet aucune critique sur le travail du CEO de bpost. "L'erreur date de plusieurs années, lorsqu'un salaire aussi confortable avait été accordé. La moitié de ce montant absurde reste excessive." M. Tobback se dit convaincu qu'un bon CEO sera trouvé, qui sera d'accord de diriger bpost pour une rémunération de 650.000 euros. (Belga)

Dans la foulée de cette décision, plusieurs patrons de grandes entreprises flamandes ont affirmé leur soutien à Johnny Thijs. "C'est sympathique qu'ils se soutiennent les uns les autres. Mais s'ils qualifient ces montants de normaux, alors c'est peut-être avec eux que quelque chose ne va pas et non avec les montants. On dirait qu'ils se sont mis d'accord sur les prix", déclare en substance Bruno Tobback dans une interview. Le président du sp.a n'émet aucune critique sur le travail du CEO de bpost. "L'erreur date de plusieurs années, lorsqu'un salaire aussi confortable avait été accordé. La moitié de ce montant absurde reste excessive." M. Tobback se dit convaincu qu'un bon CEO sera trouvé, qui sera d'accord de diriger bpost pour une rémunération de 650.000 euros. (Belga)