"Toutes les nations doivent faire face avec honnêteté à leur rôle pendant les horribles événements du 20ème siècle. C'est seulement sur la base de cette analyse honnête qu'il est possible de construire un avenir avec ses anciens ennemis. C'est une conviction de l'Allemagne qui, à mon avis, s'applique à tous les pays", a déclaré, lors d'un point presse régulier, Steffen Seibert, le porte-parole de la chancelière Angela Merkel. M. Seibert était interrogé sur la visite de Shinzo Abe sur le lieu de culte shintoïste de Tokyo où sont honorés 2,5 millions de morts tombés pour le Japon, dont 14 criminels de guerre condamnés après 1945, un pèlerinage qui a soulevé la colère de la Chine et de la Corée du Sud. Le porte-parole de la chancelière allemande a toutefois affirmé qu'il ne souhaitait "pas commenter des questions de politique intérieure japonaise". Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Martin Schaefer, a ajouté que Berlin suivait "avec une certaine inquiétude et de très près les tensions en Mer de Chine orientale", appelant les différentes parties à "la modération", la recherche d'une solution diplomatique et à "éviter toute démarche unilatérale qui pourrait accentuer les tensions dans la région". (Belga)

"Toutes les nations doivent faire face avec honnêteté à leur rôle pendant les horribles événements du 20ème siècle. C'est seulement sur la base de cette analyse honnête qu'il est possible de construire un avenir avec ses anciens ennemis. C'est une conviction de l'Allemagne qui, à mon avis, s'applique à tous les pays", a déclaré, lors d'un point presse régulier, Steffen Seibert, le porte-parole de la chancelière Angela Merkel. M. Seibert était interrogé sur la visite de Shinzo Abe sur le lieu de culte shintoïste de Tokyo où sont honorés 2,5 millions de morts tombés pour le Japon, dont 14 criminels de guerre condamnés après 1945, un pèlerinage qui a soulevé la colère de la Chine et de la Corée du Sud. Le porte-parole de la chancelière allemande a toutefois affirmé qu'il ne souhaitait "pas commenter des questions de politique intérieure japonaise". Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Martin Schaefer, a ajouté que Berlin suivait "avec une certaine inquiétude et de très près les tensions en Mer de Chine orientale", appelant les différentes parties à "la modération", la recherche d'une solution diplomatique et à "éviter toute démarche unilatérale qui pourrait accentuer les tensions dans la région". (Belga)