Ces menaces interviennent alors que la secrétaire d'Etat a été accusée récemment sur Facebook par une candidate d'origine turque de Be.one (le nouveau parti d'Abou Jajah) d'être un soutien du mouvement séparatiste kurde.

Mme Demir a précisé qu'elle traînerait son accusatrice devant la justice.

La secrétaire d'Etat a déjà été à plusieurs reprises accusée par certains milieux turcs d'être un soutien du PKK, une organisation qualifiée de terroriste par l'Union européenne.

La proximité d'élections en Turquie ne serait pas étrangère à ce regain de tensions autour de Mme Demir.

Ces menaces interviennent alors que la secrétaire d'Etat a été accusée récemment sur Facebook par une candidate d'origine turque de Be.one (le nouveau parti d'Abou Jajah) d'être un soutien du mouvement séparatiste kurde. Mme Demir a précisé qu'elle traînerait son accusatrice devant la justice. La secrétaire d'Etat a déjà été à plusieurs reprises accusée par certains milieux turcs d'être un soutien du PKK, une organisation qualifiée de terroriste par l'Union européenne. La proximité d'élections en Turquie ne serait pas étrangère à ce regain de tensions autour de Mme Demir.