La perquisition s'inscrivait dans le cadre de l'enquête judiciaire sur l'International Polar Foundation (IPF), présidée par l'explorateur Alain Hubert, et ne visait pas Mme Demir. Plusieurs documents ont été saisis. La perquisition s'est déroulée dans une atmosphère assez tendue et Zuhal Demir aurait "menacé" un agent d'introduire une plainte contre lui, indique le quotidien, qui ajoute qu'un procès-verbal d'information a été dressé à l'encontre de la femme politique. "Les agents ont fait une démonstration de force et c'était plutôt intimidant. Ils se sont comportés inutilement de manière agressive", a souligné le porte-parole de Mme Demir, qui reconnaît que la secrétaire d'Etat a dit à un agent qu'elle porterait plainte si celui-ci continuait à se conduire de façon inappropriée. "La situation s'est ensuite calmée", précise-t-il, en ajoutant qu'il ne s'agissait pas d'une menace. Le procès-verbal mentionné par la Dernière Heure serait "un compte-rendu des faits", selon le cabinet, qui regrette que l'histoire soit sortie dans la presse via une fuite. (Belga)

La perquisition s'inscrivait dans le cadre de l'enquête judiciaire sur l'International Polar Foundation (IPF), présidée par l'explorateur Alain Hubert, et ne visait pas Mme Demir. Plusieurs documents ont été saisis. La perquisition s'est déroulée dans une atmosphère assez tendue et Zuhal Demir aurait "menacé" un agent d'introduire une plainte contre lui, indique le quotidien, qui ajoute qu'un procès-verbal d'information a été dressé à l'encontre de la femme politique. "Les agents ont fait une démonstration de force et c'était plutôt intimidant. Ils se sont comportés inutilement de manière agressive", a souligné le porte-parole de Mme Demir, qui reconnaît que la secrétaire d'Etat a dit à un agent qu'elle porterait plainte si celui-ci continuait à se conduire de façon inappropriée. "La situation s'est ensuite calmée", précise-t-il, en ajoutant qu'il ne s'agissait pas d'une menace. Le procès-verbal mentionné par la Dernière Heure serait "un compte-rendu des faits", selon le cabinet, qui regrette que l'histoire soit sortie dans la presse via une fuite. (Belga)