Des milliers de personnes se sont retrouvées à Ypres pour assister aux différentes cérémonies. La journée y a commencé tôt le matin avec le Lone Piper, qui a joué sous la porte de Menin à 6h00 afin de rendre un premier hommage aux victimes de la Grande Guerre. Des centaines de personnes se trouvaient alors déjà sur place pour ce moment de souvenir.

Comme le veut la tradition, il y a ensuite eu une commémoration au cimetière français Saint-Charles de Potyze, suivie d'un service dans la cathédrale Saint-Martin.

Des centaines de personnes, arborant ou non une couronne de coquelicot, en hommage aux soldats du Commonwealth morts au combat, ont arpenté les rues d'Ypres dès le matin afin de trouver le meilleur endroit pour suivre les cérémonies.

A 10h00, c'est ensuite la Poppy Parade qui s'est élancée depuis la cathédrale vers l'église-mémorial Saint-Georges d'Ypres, qui avait été drapée pour l'occasion de coquelicots tricotés.

Après cela, un impressionnant et long défilé de soldats, d'orchestres, de porte-drapeaux et de personnalités s'est dirigé vers la porte de Menin. La procession était si longue que la cérémonie y a commencé avec quelques minutes de retard. La fin de la Première Guerre mondiale a alors été officiellement commémorée. Des milliers de spectateurs ont suivi cette cérémonie à la porte de Menin-même ou sur grand écran au marché d'Ypres.

Benoit Mottrie, président de la Last Post Association, en a souligné l'importance. L'évêque de Bruges, Monseigneur Lode Aerts, a notamment prononcé une prière.

La cérémonie s'est conclue avec la chute de feuilles de coquelicot durant l'hymne 'Oh Valiant Heart', qui rend hommage aux soldats tombés durant le conflit, et les hymnes nationaux belge et britannique.

La journée se clôturera à 20h00 avec le traditionnel Last Post, qui retentit chaque jour à cette heure-là depuis 1928. Le couple royal sera présent pour l'occasion.

Des milliers de personnes se sont retrouvées à Ypres pour assister aux différentes cérémonies. La journée y a commencé tôt le matin avec le Lone Piper, qui a joué sous la porte de Menin à 6h00 afin de rendre un premier hommage aux victimes de la Grande Guerre. Des centaines de personnes se trouvaient alors déjà sur place pour ce moment de souvenir. Comme le veut la tradition, il y a ensuite eu une commémoration au cimetière français Saint-Charles de Potyze, suivie d'un service dans la cathédrale Saint-Martin. Des centaines de personnes, arborant ou non une couronne de coquelicot, en hommage aux soldats du Commonwealth morts au combat, ont arpenté les rues d'Ypres dès le matin afin de trouver le meilleur endroit pour suivre les cérémonies. A 10h00, c'est ensuite la Poppy Parade qui s'est élancée depuis la cathédrale vers l'église-mémorial Saint-Georges d'Ypres, qui avait été drapée pour l'occasion de coquelicots tricotés. Après cela, un impressionnant et long défilé de soldats, d'orchestres, de porte-drapeaux et de personnalités s'est dirigé vers la porte de Menin. La procession était si longue que la cérémonie y a commencé avec quelques minutes de retard. La fin de la Première Guerre mondiale a alors été officiellement commémorée. Des milliers de spectateurs ont suivi cette cérémonie à la porte de Menin-même ou sur grand écran au marché d'Ypres. Benoit Mottrie, président de la Last Post Association, en a souligné l'importance. L'évêque de Bruges, Monseigneur Lode Aerts, a notamment prononcé une prière. La cérémonie s'est conclue avec la chute de feuilles de coquelicot durant l'hymne 'Oh Valiant Heart', qui rend hommage aux soldats tombés durant le conflit, et les hymnes nationaux belge et britannique. La journée se clôturera à 20h00 avec le traditionnel Last Post, qui retentit chaque jour à cette heure-là depuis 1928. Le couple royal sera présent pour l'occasion.