La coalition, qui vient en aide au gouvernement depuis 2015, affirme quasi quotidiennement depuis plus de trois semaines infliger d'importantes pertes aux rebelles dans des frappes aériennes, mais ces bilans ne peuvent être vérifiés de source indépendante et les Houthis ne communiquent que très rarement sur leurs pertes. L'aviation de la coalition appuie les troupes gouvernementales au sol qui tentent de repousser l'offensive des Houthis cherchant à s'emparer de la ville de Marib, chef-lieu de la province du même nom. "Dix-huit véhicules militaires ont été détruits et 145" insurgés ont été tués lors des dernières 24 heures dans des raids à Serwah (à l'est de la ville de Marib) et al-Jawf (au nord de la ville de Marib), a indiqué la coalition dans un communiqué diffusé par l'agence de presse officielle saoudienne SPA. Les raids aériens et les combats au sol se sont intensifiés ces dernières semaines autour de la ville de Marib, principal objectif des Houthis. Mardi, un responsable militaire loyaliste a indiqué que les insurgés avançaient en direction de la ville de Marib, malgré les pertes annoncées. Dans le même temps, le porte-parole des forces rebelles, Yahya Sarie, a affirmé que les Houthis étaient très proches de la cité. Dimanche, un bombardement qui a touché une mosquée dans le secteur d'al-Jawba dans la province de Marib a fait 22 morts dont des enfants, selon des responsables gouvernementaux qui ont accusé les pointé Houthis. Ces derniers n'ont pas réagi à ces accusations. Déclenchée en 2014, la guerre a plongé le Yémen dans l'une des pires crises humanitaires au monde selon l'ONU. Des dizaines de milliers de personnes, la plupart des civils, ont été tuées et des millions déplacées selon des ONG internationales. (Belga)

La coalition, qui vient en aide au gouvernement depuis 2015, affirme quasi quotidiennement depuis plus de trois semaines infliger d'importantes pertes aux rebelles dans des frappes aériennes, mais ces bilans ne peuvent être vérifiés de source indépendante et les Houthis ne communiquent que très rarement sur leurs pertes. L'aviation de la coalition appuie les troupes gouvernementales au sol qui tentent de repousser l'offensive des Houthis cherchant à s'emparer de la ville de Marib, chef-lieu de la province du même nom. "Dix-huit véhicules militaires ont été détruits et 145" insurgés ont été tués lors des dernières 24 heures dans des raids à Serwah (à l'est de la ville de Marib) et al-Jawf (au nord de la ville de Marib), a indiqué la coalition dans un communiqué diffusé par l'agence de presse officielle saoudienne SPA. Les raids aériens et les combats au sol se sont intensifiés ces dernières semaines autour de la ville de Marib, principal objectif des Houthis. Mardi, un responsable militaire loyaliste a indiqué que les insurgés avançaient en direction de la ville de Marib, malgré les pertes annoncées. Dans le même temps, le porte-parole des forces rebelles, Yahya Sarie, a affirmé que les Houthis étaient très proches de la cité. Dimanche, un bombardement qui a touché une mosquée dans le secteur d'al-Jawba dans la province de Marib a fait 22 morts dont des enfants, selon des responsables gouvernementaux qui ont accusé les pointé Houthis. Ces derniers n'ont pas réagi à ces accusations. Déclenchée en 2014, la guerre a plongé le Yémen dans l'une des pires crises humanitaires au monde selon l'ONU. Des dizaines de milliers de personnes, la plupart des civils, ont été tuées et des millions déplacées selon des ONG internationales. (Belga)