La décision d'évacuer le personnel "n'est jamais prise à la légère" mais "en l'absence d'assurances crédibles que les parties au conflit respecteront le statut protégé des structures de soins, du personnel soignant et des patients, il n'y a pas d'autres solutions", a expliqué l'ONG. D'après MSF, c'est la quatrième fois qu'une structure qu'elle soutient est touchée au Yémen, ravagé par une guerre depuis un an et demi. (Belga)

La décision d'évacuer le personnel "n'est jamais prise à la légère" mais "en l'absence d'assurances crédibles que les parties au conflit respecteront le statut protégé des structures de soins, du personnel soignant et des patients, il n'y a pas d'autres solutions", a expliqué l'ONG. D'après MSF, c'est la quatrième fois qu'une structure qu'elle soutient est touchée au Yémen, ravagé par une guerre depuis un an et demi. (Belga)