Le parquet de Volley Vlaanderen a décidé jeudi d'entamer une procédure contre l'entraîneur de l'équipe nationale Gert Vande Broek après les témoignages sur un éventuel comportement psychologique transgressif au sein de l'équipe nationale féminine de volley-ball. M. Weyts (N-VA) avait auparavant désigné un haut magistrat, Bart Meganck, pour lui demander d'examiner les plaintes concernant le fonctionnement et l'entraînement des Yellow Tigers. Cet ancien athlète de haut niveau (spécialiste du 1.500m, NDLR) qui avait déjà dirigé le comité d'experts qui a enquêté sur les comportements transgressifs dans le monde de la gymnastique, avait accepté cette mission. "Comme les pouvoirs juridiques du parquet fédéral dépassent le mandat de médiation précédemment confié à Bart Meganck, la mission de ce dernier est suspendue", a déclaré le ministre du Sport dans un communiqué. "Je suis heureux que nous ayons pu mettre en ?uvre quelque chose.J'espère que le ministère public fédéral pourra désormais clarifier les choses sereinement. Si nécessaire, je prendrai des initiatives supplémentaires par la suite", a ajouté M. Weyts. (Belga)

Le parquet de Volley Vlaanderen a décidé jeudi d'entamer une procédure contre l'entraîneur de l'équipe nationale Gert Vande Broek après les témoignages sur un éventuel comportement psychologique transgressif au sein de l'équipe nationale féminine de volley-ball. M. Weyts (N-VA) avait auparavant désigné un haut magistrat, Bart Meganck, pour lui demander d'examiner les plaintes concernant le fonctionnement et l'entraînement des Yellow Tigers. Cet ancien athlète de haut niveau (spécialiste du 1.500m, NDLR) qui avait déjà dirigé le comité d'experts qui a enquêté sur les comportements transgressifs dans le monde de la gymnastique, avait accepté cette mission. "Comme les pouvoirs juridiques du parquet fédéral dépassent le mandat de médiation précédemment confié à Bart Meganck, la mission de ce dernier est suspendue", a déclaré le ministre du Sport dans un communiqué. "Je suis heureux que nous ayons pu mettre en ?uvre quelque chose.J'espère que le ministère public fédéral pourra désormais clarifier les choses sereinement. Si nécessaire, je prendrai des initiatives supplémentaires par la suite", a ajouté M. Weyts. (Belga)