Yanina Wickmayer et son père auraient en effet agrandi leur villa à l'été 2012 ainsi qu'en janvier 2013 en y ajoutant notamment une dépendance, trois portes de garage ainsi qu'un revêtement en pavés, le tout sans permis. La joueuse et son père auraient également fait abattre plusieurs arbres situés dans une réserve naturelle. Un premier procès s'est ouvert le 13 mars 2017 devant le tribunal correctionnel de Louvain mais les poursuites ont été déclarées irrecevables en raison d'une erreur de procédure. Le parquet de Louvain a cependant lancé une deuxième citation devant ce même tribunal pour les mêmes faits. Le ministère public a toutefois réduit de plus de moitié l'amende de 900.000 euros qu'il avait requis la première fois. Père et fille risquent également une peine de prison pour le principe. (Belga)