Du personnel militaire officierait à bord, les frais de mouillage seraient financés sur fonds publics et l'Alpa IV serait exonéré de la TVA car immatriculé co...

Du personnel militaire officierait à bord, les frais de mouillage seraient financés sur fonds publics et l'Alpa IV serait exonéré de la TVA car immatriculé comme bâtiment militaire. Le ministre de la Défense sortant, Didier Reynders (MR), a fait le point. Depuis l'abdication d'Albert II, en juillet 2014, plus aucun militaire ne figure parmi le personnel du yacht. Celui-ci est immatriculé en tant que " yacht royal ", et non en tant que bâtiment de guerre, et enregistré sur la liste de la marine, " qui n'a plus payé la moindre facture depuis la mi-2014 ". Pourquoi la marine ? " Pour garantir une certaine discrétion à la famille royale ", explique le ministre, les obligations en matière d'identification n'étant pas les mêmes pour un bâtiment militaire que pour un bâtiment civil. M.LA.