Pour la première visite en 14 ans d'un dirigeant chinois dans le pays reclus, Xi Jinping a eu droit à un spectacle gigantesque en son honneur, organisé par son hôte. Ces "grand-messes" typiques du régime nord-coréen mettent en scène une foule de figurants évoluant dans des chorégraphies très élaborées avec des mouvements coordonnés au millimètre. Lors de la représentation de jeudi - intitulée "Invincible socialisme" - un portrait géant de Xi Jinping sur un drapeau chinois a été composé par des milliers de figurants. La visite de l'allié chinois était une occasion importante pour les deux pays d'afficher leur amitié forgée durant la guerre de Corée (1950-53) face à l'ennemi commun, les Etats-Unis. Une autre séquence du spectacle arborait d'ailleurs un slogan en chinois: "Vive l'amitié et l'unité inébranlables entre les deux peuples de la RPDC et de la Chine", en référence à l'abréviation du nom officiel de la Corée du Nord (République populaire démocratique de Corée). Des chansons aux titres évocateurs ("La Chine nouvelle n'existerait pas sans le Parti communiste", "Je t'aime la Chine", "Le drapeau rouge flotte") faisant l'éloge du grand frère chinois ont également été interprétées. (Belga)

Pour la première visite en 14 ans d'un dirigeant chinois dans le pays reclus, Xi Jinping a eu droit à un spectacle gigantesque en son honneur, organisé par son hôte. Ces "grand-messes" typiques du régime nord-coréen mettent en scène une foule de figurants évoluant dans des chorégraphies très élaborées avec des mouvements coordonnés au millimètre. Lors de la représentation de jeudi - intitulée "Invincible socialisme" - un portrait géant de Xi Jinping sur un drapeau chinois a été composé par des milliers de figurants. La visite de l'allié chinois était une occasion importante pour les deux pays d'afficher leur amitié forgée durant la guerre de Corée (1950-53) face à l'ennemi commun, les Etats-Unis. Une autre séquence du spectacle arborait d'ailleurs un slogan en chinois: "Vive l'amitié et l'unité inébranlables entre les deux peuples de la RPDC et de la Chine", en référence à l'abréviation du nom officiel de la Corée du Nord (République populaire démocratique de Corée). Des chansons aux titres évocateurs ("La Chine nouvelle n'existerait pas sans le Parti communiste", "Je t'aime la Chine", "Le drapeau rouge flotte") faisant l'éloge du grand frère chinois ont également été interprétées. (Belga)