Le ministre de la Justice Koen Geens devient le Vice-premier ministre démocrate-chrétien flamand. Ainsi en a décidé jeudi soir l'Assemblée Générale du CD&V. M. Beke quittera la présidence du parti d'ici la fin de l'année, et l'élection de la personne qui sera choisie pour lui succéder à cette fonction.

Lui-même ne sera pas candidat, a-t-il répété. Le ministre de l'Emploi du gouvernement Michel, Kris Peeters, quitte le gouvernement fédéral pour pouvoir occuper son siège d'eurodéputé, à partir de la semaine prochaine. Wouter Beke le remplacera dans ses fonctions ministérielles jusqu'à la mise en place d'un nouveau gouvernement, tout comme Koen Geens, en tant que Vice-premier ministre.

Parité linguistique oblige, il avait été envisagé qu'en cas de désignation de Didier Reynders (MR) au Conseil de l'Europe, aucun des deux hommes ne soit remplacé, mais la non-désignation du Vice-premier ministre libéral francophone au Conseil de l'Europe a définitivement écarté cette option.

En tant que président de parti, Wouter Beke prendra part aux négociations entourant la recherche de coalitions en Flandre et au Fédéral. "C'est une solution temporaire pour garantir la continuité. Nous espérons que de nouveaux gouvernements seront formés rapidement que ce soit avec ou sans le CD&V", a affirmé Wouter Beke, à l'issue de la réunion de son parti.

Belga

Le ministre de la Justice Koen Geens devient le Vice-premier ministre démocrate-chrétien flamand. Ainsi en a décidé jeudi soir l'Assemblée Générale du CD&V. M. Beke quittera la présidence du parti d'ici la fin de l'année, et l'élection de la personne qui sera choisie pour lui succéder à cette fonction. Lui-même ne sera pas candidat, a-t-il répété. Le ministre de l'Emploi du gouvernement Michel, Kris Peeters, quitte le gouvernement fédéral pour pouvoir occuper son siège d'eurodéputé, à partir de la semaine prochaine. Wouter Beke le remplacera dans ses fonctions ministérielles jusqu'à la mise en place d'un nouveau gouvernement, tout comme Koen Geens, en tant que Vice-premier ministre. Parité linguistique oblige, il avait été envisagé qu'en cas de désignation de Didier Reynders (MR) au Conseil de l'Europe, aucun des deux hommes ne soit remplacé, mais la non-désignation du Vice-premier ministre libéral francophone au Conseil de l'Europe a définitivement écarté cette option. En tant que président de parti, Wouter Beke prendra part aux négociations entourant la recherche de coalitions en Flandre et au Fédéral. "C'est une solution temporaire pour garantir la continuité. Nous espérons que de nouveaux gouvernements seront formés rapidement que ce soit avec ou sans le CD&V", a affirmé Wouter Beke, à l'issue de la réunion de son parti.Belga