Depuis un certain temps, le nom de M. Beke circule comme celui du candidat le plus crédible au poste qu'il a repris de Marianne Thyssen, après l'échec électoral du 13 juin.

Il affiche l'ambition de refaire des démocrates-chrétiens flamands la formation populaire de Flandre. Un parti qui entend réformer la Belgique mais pas la scinder.

Le Vif.be, avec Belga

Depuis un certain temps, le nom de M. Beke circule comme celui du candidat le plus crédible au poste qu'il a repris de Marianne Thyssen, après l'échec électoral du 13 juin. Il affiche l'ambition de refaire des démocrates-chrétiens flamands la formation populaire de Flandre. Un parti qui entend réformer la Belgique mais pas la scinder. Le Vif.be, avec Belga