L'opposition MR+ s'est réjouie du fait que les centimes additionnels à l'impôt des personnes physiques reste fixé à 5,7%. Amélie Pans a toutefois dénoncé l'augmentation d'une série de taxes communales, comme celles touchant les bureaux, afin de favoriser le logement, au risque de transformer la commune en cité-dortoir. Elle a aussi regretté l'augmentation de la fiscalité communale sur les chambres d'étudiants. Egalement dans l'opposition, Ecolo a reproché à la majorité de ne pas avoir augmenté les centimes additionnels, alors que l'urgence de la lutte contre le changement climatique nécessite de nouveaux moyens financiers. Le Conseiller vert Jean-Claude Van der Auwera a aussi regretté un manque de pro-activité de la politique environnementale de la majorité. Selon lui, la commune dépense 1 million d'euros par an pour des repas durables destinés aux écoles, alors que le fournisseur ne respecte pas ses engagements. Le bourgmestre Olivier Maingain (LB-Défi) a défendu le caractère rigoureux du budget, malgré les lourdes charges financières transférées aux communes par le gouvernement fédéral, sans concertation préalable. C'est pour faire face à ces charges énormes que la commune a prévu des réserves budgétaires importantes. Il a encore réfuté les critiques Ecolo en affirmant que Woluwe-Saint-Lambert se montre pionnière par rapport aux autres communes bruxelloises dans le développement d'actions contre le changement climatique. (Belga)

L'opposition MR+ s'est réjouie du fait que les centimes additionnels à l'impôt des personnes physiques reste fixé à 5,7%. Amélie Pans a toutefois dénoncé l'augmentation d'une série de taxes communales, comme celles touchant les bureaux, afin de favoriser le logement, au risque de transformer la commune en cité-dortoir. Elle a aussi regretté l'augmentation de la fiscalité communale sur les chambres d'étudiants. Egalement dans l'opposition, Ecolo a reproché à la majorité de ne pas avoir augmenté les centimes additionnels, alors que l'urgence de la lutte contre le changement climatique nécessite de nouveaux moyens financiers. Le Conseiller vert Jean-Claude Van der Auwera a aussi regretté un manque de pro-activité de la politique environnementale de la majorité. Selon lui, la commune dépense 1 million d'euros par an pour des repas durables destinés aux écoles, alors que le fournisseur ne respecte pas ses engagements. Le bourgmestre Olivier Maingain (LB-Défi) a défendu le caractère rigoureux du budget, malgré les lourdes charges financières transférées aux communes par le gouvernement fédéral, sans concertation préalable. C'est pour faire face à ces charges énormes que la commune a prévu des réserves budgétaires importantes. Il a encore réfuté les critiques Ecolo en affirmant que Woluwe-Saint-Lambert se montre pionnière par rapport aux autres communes bruxelloises dans le développement d'actions contre le changement climatique. (Belga)