Pour le ministre wallon, cette crise démontre qu'il faut relocaliser des activités en Europe. "Il faut donner un maximum de racines à nos entreprises. C'est-à-dire reconstruire une chaîne de valeurs. Donc intégrer au maximum les étapes du processus de production sur notre territoire. En d'autres mots, relocaliser les activités en Europe', dit-il. Dans l'immédiat, Willy Borsus estime que La priorité, c'est d'abord la santé. "Ensuite, ce sera l'emploi et puis la relance avec tous les outils européens, belges et régionaux. Ce n'est pas le jour d'après d'Emmanuel Macron, mais les jours d'après". (Belga)

Pour le ministre wallon, cette crise démontre qu'il faut relocaliser des activités en Europe. "Il faut donner un maximum de racines à nos entreprises. C'est-à-dire reconstruire une chaîne de valeurs. Donc intégrer au maximum les étapes du processus de production sur notre territoire. En d'autres mots, relocaliser les activités en Europe', dit-il. Dans l'immédiat, Willy Borsus estime que La priorité, c'est d'abord la santé. "Ensuite, ce sera l'emploi et puis la relance avec tous les outils européens, belges et régionaux. Ce n'est pas le jour d'après d'Emmanuel Macron, mais les jours d'après". (Belga)