Pour les deux prochaines années, les services de l'ONU ont estimé leurs besoins à 5,4 milliards de dollars, en intégrant déjà une baisse de 200 millions de dollars par rapport au budget 2016-2017. Le secrétariat de l'ONU emploie quelque 40.000 personnes recrutées dans le monde entier. Premier contributeur, les Etats-Unis paient 22% de ce budget de fonctionnement. "Les Etats-Unis ont fait part aux Etats membres de l'ONU de leur volonté de voir le budget diminuer de 250 millions de dollars", ont indiqué à l'AFP deux diplomates sous couvert d'anonymat. Ils souhaitent une réduction d'environ "5%" mais qui est quasi-impossible à réaliser, selon un troisième diplomate. Selon plusieurs sources diplomatiques, les Etats-Unis ont détaillé à l'appui de leur demande les "coupes" possibles. Elles pourraient toucher les missions politiques spéciales de l'ONU - Palestine, Libye ou Afghanistan -, le service communication, intervenir dans le domaine du développement et se traduire aussi par un gel du recrutement et des salaires du personnel. La mission américaine à l'ONU a refusé tout commentaire. Une réaction de l'ONU n'a pu être obtenue dans l'immédiat. Selon un diplomate s'exprimant lui aussi sous couvert d'anonymat, l'Union européenne a proposé de son côté une réduction du budget de "170 millions de dollars". "C'est classique", indique une autre source diplomatique: "Il y a toujours deux blocs, les Etats-Unis et l'Union européenne qui veulent baisser le budget et le reste qui ne veut pas". Interrogée, la représentation diplomatique de l'Union européenne auprès de l'ONU a aussi refusé tout commentaire, arguant d'un sujet sensible et de discussions en cours. (Belga)

Pour les deux prochaines années, les services de l'ONU ont estimé leurs besoins à 5,4 milliards de dollars, en intégrant déjà une baisse de 200 millions de dollars par rapport au budget 2016-2017. Le secrétariat de l'ONU emploie quelque 40.000 personnes recrutées dans le monde entier. Premier contributeur, les Etats-Unis paient 22% de ce budget de fonctionnement. "Les Etats-Unis ont fait part aux Etats membres de l'ONU de leur volonté de voir le budget diminuer de 250 millions de dollars", ont indiqué à l'AFP deux diplomates sous couvert d'anonymat. Ils souhaitent une réduction d'environ "5%" mais qui est quasi-impossible à réaliser, selon un troisième diplomate. Selon plusieurs sources diplomatiques, les Etats-Unis ont détaillé à l'appui de leur demande les "coupes" possibles. Elles pourraient toucher les missions politiques spéciales de l'ONU - Palestine, Libye ou Afghanistan -, le service communication, intervenir dans le domaine du développement et se traduire aussi par un gel du recrutement et des salaires du personnel. La mission américaine à l'ONU a refusé tout commentaire. Une réaction de l'ONU n'a pu être obtenue dans l'immédiat. Selon un diplomate s'exprimant lui aussi sous couvert d'anonymat, l'Union européenne a proposé de son côté une réduction du budget de "170 millions de dollars". "C'est classique", indique une autre source diplomatique: "Il y a toujours deux blocs, les Etats-Unis et l'Union européenne qui veulent baisser le budget et le reste qui ne veut pas". Interrogée, la représentation diplomatique de l'Union européenne auprès de l'ONU a aussi refusé tout commentaire, arguant d'un sujet sensible et de discussions en cours. (Belga)