"La représentante des Etats-Unis au Commerce, Katherine Tai, s'est entretenue aujourd'hui avec le vice-président exécutif de la Commission européenne, Valdis Dombrovskis, et a exprimé le ferme soutien des Etats-Unis à l'UE et à la Lituanie face à la coercition économique de la République populaire de Chine", indique un communiqué des services de Mme Tai. Cet Etat balte, l'un des plus petits pays de l'Union européenne, s'est distingué sur la scène mondiale en laissant Taïwan ouvrir, en juillet dernier, une représentation diplomatique à Vilnius. Cette décision a suscité l'ire de Pékin. La Chine ne reconnaît pas le statut d'Etat à l'île, qu'elle considère comme une de ses provinces. En rétorsion, Pékin a limité ses liens diplomatiques et commerciaux avec le pays européen. Vendredi, l'ambassadrice Tai a souligné "l'importance de travailler avec l'Union européenne et ses Etats membres pour lutter contre les comportements diplomatiques et économiques coercitifs par diverses voies, y compris le Conseil du commerce et de la technologie entre les Etats-Unis et l'UE", ajoute le texte. Katherine Tai s'était déjà entretenue mercredi par téléphone avec le ministre lituanien des Affaires étrangères, Gabrielius Landsbergis, et avait alors fait part du "soutien ferme et continu des Etats-Unis". (Belga)

"La représentante des Etats-Unis au Commerce, Katherine Tai, s'est entretenue aujourd'hui avec le vice-président exécutif de la Commission européenne, Valdis Dombrovskis, et a exprimé le ferme soutien des Etats-Unis à l'UE et à la Lituanie face à la coercition économique de la République populaire de Chine", indique un communiqué des services de Mme Tai. Cet Etat balte, l'un des plus petits pays de l'Union européenne, s'est distingué sur la scène mondiale en laissant Taïwan ouvrir, en juillet dernier, une représentation diplomatique à Vilnius. Cette décision a suscité l'ire de Pékin. La Chine ne reconnaît pas le statut d'Etat à l'île, qu'elle considère comme une de ses provinces. En rétorsion, Pékin a limité ses liens diplomatiques et commerciaux avec le pays européen. Vendredi, l'ambassadrice Tai a souligné "l'importance de travailler avec l'Union européenne et ses Etats membres pour lutter contre les comportements diplomatiques et économiques coercitifs par diverses voies, y compris le Conseil du commerce et de la technologie entre les Etats-Unis et l'UE", ajoute le texte. Katherine Tai s'était déjà entretenue mercredi par téléphone avec le ministre lituanien des Affaires étrangères, Gabrielius Landsbergis, et avait alors fait part du "soutien ferme et continu des Etats-Unis". (Belga)