M. Pompeo a estimé à Manille, après avoir rencontré le président philippin Rodrigo Duterte, que les travaux de construction d'îles artificielles par Pékin dans cette mer également revendiquée par les Philippines et d'autres riverains constituaient des menaces potentielles pour l'archipel, mais aussi pour les Etats-Unis. "La construction d'îles et les activités militaires de la Chine en mer de Chine méridionale menacent votre souveraineté, votre sécurité et donc vos moyens de subsistance, de même que ceux des Etats-Unis", a déclaré M. Pompeo lors d'une conférence de presse commune avec le ministre philippin des Affaires étrangères Teodoro Locsin. "La mer de Chine méridionale appartenant au Pacifique, toute attaque armée contre les forces philippines, ses avions ou ses vaisseaux en mer de Chine méridionale activera les obligations mutuelles de défense définies par l'article 4 de notre traité de défense mutuelle." C'est la première fois qu'un responsable américain indique publiquement l'intention de Washington de défendre son allié dans cette mer au coeur d'un des contentieux territoriaux les plus explosifs du globe. Le traité de défense mutuelle signé en 1951 entre Manille et son ancienne puissance coloniale exige de chaque partie qu'elle vienne en aide à l'autre en cas d'"attaque armée dans le Pacifique". De hauts responsables du gouvernement philippin avaient demandé des précisions sur la portée du pacte de défense avec les Etats-Unis parce qu'ils disaient ne pas être sûrs de ce que la mer de Chine méridionale soit comprise dans la zone mentionnée comme étant le Pacifique. (Belga)

M. Pompeo a estimé à Manille, après avoir rencontré le président philippin Rodrigo Duterte, que les travaux de construction d'îles artificielles par Pékin dans cette mer également revendiquée par les Philippines et d'autres riverains constituaient des menaces potentielles pour l'archipel, mais aussi pour les Etats-Unis. "La construction d'îles et les activités militaires de la Chine en mer de Chine méridionale menacent votre souveraineté, votre sécurité et donc vos moyens de subsistance, de même que ceux des Etats-Unis", a déclaré M. Pompeo lors d'une conférence de presse commune avec le ministre philippin des Affaires étrangères Teodoro Locsin. "La mer de Chine méridionale appartenant au Pacifique, toute attaque armée contre les forces philippines, ses avions ou ses vaisseaux en mer de Chine méridionale activera les obligations mutuelles de défense définies par l'article 4 de notre traité de défense mutuelle." C'est la première fois qu'un responsable américain indique publiquement l'intention de Washington de défendre son allié dans cette mer au coeur d'un des contentieux territoriaux les plus explosifs du globe. Le traité de défense mutuelle signé en 1951 entre Manille et son ancienne puissance coloniale exige de chaque partie qu'elle vienne en aide à l'autre en cas d'"attaque armée dans le Pacifique". De hauts responsables du gouvernement philippin avaient demandé des précisions sur la portée du pacte de défense avec les Etats-Unis parce qu'ils disaient ne pas être sûrs de ce que la mer de Chine méridionale soit comprise dans la zone mentionnée comme étant le Pacifique. (Belga)