"Le ministère de la Défense a indiqué clairement à la Turquie - comme l'a fait le président - que nous ne cautionnons pas une opération turque dans le nord de la Syrie", a indiqué le Pentagone dans un communiqué, en mettant en garde Ankara contre les "conséquences déstabilisatrices" que pourrait avoir une telle opération "pour la Turquie, la région et au-delà". Ce communiqué précise que le chef du Pentagone, Mark Esper, a averti son homologue turc des "risques pour la Turquie" que ferait courir une "action unilatérale" d'Ankara. "Les forces armées américaines ne soutiendront pas ou ne s'impliqueront pas dans une telle opération", avertit le texte. La Maison Blanche a annoncé dimanche soir le retrait américain de régions syriennes où se trouvent les forces kurdes syriennes, les Unités de protection du peuple (YPG). Ankara a aussitôt dit qu'une opération pourrait intervenir à tout moment. Les troupes américaines déployées dans le nord de la Syrie ont d'ailleurs commencé lundi leur retrait de ces secteurs proches de la frontière turque. Lundi également, Donald Trump a promis d'"anéantir" l'économie turque si Ankara allait, selon lui, trop loin en Syrie. (Belga)