Mme Donfried sera à Kiev et à Moscou de lundi à mercredi pour rencontrer de hauts responsables gouvernementaux "et renforcer l'engagement des États-Unis en faveur de la souveraineté, de l'indépendance et de l'intégrité territoriale de l'Ukraine", a-t-il ajouté. Elle va "insister sur la possibilité de réaliser des progrès diplomatiques pour mettre fin au conflit dans le Donbass", dans l'est de l'Ukraine, "en mettant en oeuvre les accords de Minsk", a encore dit la diplomatie américaine dans un communiqué. Ces accords conclus en 2015 pour mettre fin à la guerre qui a éclaté un an plus tôt dans cette région ukrainienne entre les forces de Kiev et des séparatistes prorusses n'ont jamais été vraiment respectés. Les Etats-Unis, l'Otan, les Européens et l'Ukraine accusent depuis quelques semaines la Russie de masser des troupes en vue d'éventuellement envahir le pays voisin -- ce que le Kremlin dément. Le président américain Joe Biden s'est entretenu mardi avec son homologue russe Vladimir Poutine, et a menacé Moscou de sanctions sans précédent en cas d'agression contre Kiev. Malgré des tensions toujours extrêmes, les deux dirigeants avaient décidé de charger leurs équipes de réunions de suivi pour voir si une désescalade diplomatique était possible. La visite de Karen Donfried sera donc la première étape de ce processus diplomatique. Washington affirme que la solution passe par la mise en oeuvre des accords de Minsk et propose sa médiation. Celle-ci, assure le département d'Etat dans son communiqué, est "en soutien" au "format Normandie" qui a présidé à la signature des accords et jusqu'ici à leur suivi, et qui réunit l'Ukraine, la Russie, l'Allemagne et la France mais pas les Etats-Unis. La diplomate américaine se rendra ensuite de mercredi à jeudi à Bruxelles pour consulter les alliés européens et de l'Otan. (Belga)

Mme Donfried sera à Kiev et à Moscou de lundi à mercredi pour rencontrer de hauts responsables gouvernementaux "et renforcer l'engagement des États-Unis en faveur de la souveraineté, de l'indépendance et de l'intégrité territoriale de l'Ukraine", a-t-il ajouté. Elle va "insister sur la possibilité de réaliser des progrès diplomatiques pour mettre fin au conflit dans le Donbass", dans l'est de l'Ukraine, "en mettant en oeuvre les accords de Minsk", a encore dit la diplomatie américaine dans un communiqué. Ces accords conclus en 2015 pour mettre fin à la guerre qui a éclaté un an plus tôt dans cette région ukrainienne entre les forces de Kiev et des séparatistes prorusses n'ont jamais été vraiment respectés. Les Etats-Unis, l'Otan, les Européens et l'Ukraine accusent depuis quelques semaines la Russie de masser des troupes en vue d'éventuellement envahir le pays voisin -- ce que le Kremlin dément. Le président américain Joe Biden s'est entretenu mardi avec son homologue russe Vladimir Poutine, et a menacé Moscou de sanctions sans précédent en cas d'agression contre Kiev. Malgré des tensions toujours extrêmes, les deux dirigeants avaient décidé de charger leurs équipes de réunions de suivi pour voir si une désescalade diplomatique était possible. La visite de Karen Donfried sera donc la première étape de ce processus diplomatique. Washington affirme que la solution passe par la mise en oeuvre des accords de Minsk et propose sa médiation. Celle-ci, assure le département d'Etat dans son communiqué, est "en soutien" au "format Normandie" qui a présidé à la signature des accords et jusqu'ici à leur suivi, et qui réunit l'Ukraine, la Russie, l'Allemagne et la France mais pas les Etats-Unis. La diplomate américaine se rendra ensuite de mercredi à jeudi à Bruxelles pour consulter les alliés européens et de l'Otan. (Belga)