Selon les résultats définitifs, l'indice vedette Dow Jones Industrial Average a avancé de 25,88 points à 22.024,87 points et le Nasdaq, à forte coloration technologique, de 12,10 points à 6.345,11 points. L'indice élargi S&P 500 a progressé de 0,14%, ou 3,50 points, à 2.468,11 points. La Bourse de New York avait démarré la journée nettement dans le vert. Mais les indices ont perdu une bonne partie de leurs gains à l'annonce de la dissolution du Conseil sur l'industrie et du Forum de stratégie et de politique, deux instances formées pour conseiller Donald Trump en matière de politique économique, suite à la vague de démissions de PDG qui en faisaient partie. Ces derniers souhaitaient marquer leur distance avec les déclarations du président américain après les violences de Charlottesville samedi. "Plus Trump se coupe les ailes, plus il va lui être difficile de faire adopter des réformes vraiment importantes au niveau économique", a estimé Gregori Volokhine, de Meeschaert Financial Services. La réaction des investisseurs est toutefois restée limitée car "ce qui fait grimper le marché ce sont les résultats et nous avons eu des résultats plutôt bons" au deuxième trimestre, a expliqué JJ Kinahan de TD Ameritrade. La publication en cours de séance du compte-rendu de la dernière réunion du Comité de politique monétaire de la Fed (FOMC) fin juillet a aussi agité les indices. (Belga)

Selon les résultats définitifs, l'indice vedette Dow Jones Industrial Average a avancé de 25,88 points à 22.024,87 points et le Nasdaq, à forte coloration technologique, de 12,10 points à 6.345,11 points. L'indice élargi S&P 500 a progressé de 0,14%, ou 3,50 points, à 2.468,11 points. La Bourse de New York avait démarré la journée nettement dans le vert. Mais les indices ont perdu une bonne partie de leurs gains à l'annonce de la dissolution du Conseil sur l'industrie et du Forum de stratégie et de politique, deux instances formées pour conseiller Donald Trump en matière de politique économique, suite à la vague de démissions de PDG qui en faisaient partie. Ces derniers souhaitaient marquer leur distance avec les déclarations du président américain après les violences de Charlottesville samedi. "Plus Trump se coupe les ailes, plus il va lui être difficile de faire adopter des réformes vraiment importantes au niveau économique", a estimé Gregori Volokhine, de Meeschaert Financial Services. La réaction des investisseurs est toutefois restée limitée car "ce qui fait grimper le marché ce sont les résultats et nous avons eu des résultats plutôt bons" au deuxième trimestre, a expliqué JJ Kinahan de TD Ameritrade. La publication en cours de séance du compte-rendu de la dernière réunion du Comité de politique monétaire de la Fed (FOMC) fin juillet a aussi agité les indices. (Belga)