L'indice vedette de Wall Street, le Dow Jones Industrial Average, a grimpé de 0,45%, à 25.648,02 points et l'indice Nasdaq, à forte coloration technologique, de 1,13%, à 7.822,15 points. L'indice élargi S&P 500 a pris 0,58%, à 2.850,96 points. Dans le rouge en début de séance, les trois indices se sont brusquement retournés lorsque des informations de presse ont fait état d'un potentiel report de l'imposition de taxes douanières supplémentaires dans le secteur automobile. Ce report devrait être de 180 jours, soit six mois, ont précisé mercredi à l'AFP deux sources industrielles. La décision officielle du dirigeant républicain doit intervenir d'ici samedi, conformément à la législation. Pour le marché des actions, c'est un "soulagement", a estimé Karl Haeling de LBBW. Ces tarifs douaniers sont particulièrement redoutés en Europe, notamment en Allemagne, et l'Union européenne a prévenu que Bruxelles était prête à riposter si Washington venait à prendre des mesures dans ce secteur stratégique de l'économie. Certains investisseurs ont aussi pu voir dans ces informations "l'espoir que Trump soit plus enclin à un compromis dans le dossier de la guerre commerciale entre la Chine et les Etats-Unis", a noté M. Haeling. Il était en tout cas étonnant à ses yeux que les investisseurs se soient aussi tournés en masse mercredi vers le marché obligataire, qui tend à se mouvoir dans le sens opposé au marché des actions. Signe d'un intérêt marqué, le taux sur la dette à 10 ans des Etats-Unis descendait vers 20H15 GMT à 2,373%, contre 2,410% mardi soir. "Clairement le marché obligataire réagit plus aux données économiques légèrement moins bonnes que prévu aux Etats-Unis et en Chine", a remarqué M. Haeling. En Chine, la croissance des ventes de détail, baromètre de la consommation des ménages, a chuté au plus bas en 16 ans en avril sur un an. La production industrielle a, quant à elle, brusquement ralenti le mois dernier. Aux Etats-Unis, la production industrielle a reculé de 0,5% en avril et enregistré pour le sixième mois d'affilée une faible performance. Chère à la politique économique du président, Donald Trump, la production manufacturière a également baissé. (Belga)