Sept mineurs ont été interpellés samedi soir lors d'une "lockdown party" à Kapellen, près d'Anvers. Ils ont passé la nuit au poste de police avant de comparaître devant le juge de la jeunesse. " Ils ont été traités comme des criminels endurcis ", estime l'avocat de l'un des parents.

La psychologue et sexologue flamande, Kaat Bollen, s'est vue obligée de renoncer à son titre de psychologue après que la Commission des psychologues l'a mise en garde pour avoir diffusé des photos jugées trop sexy. L'affaire fait grand bruit en Flandre, où le ministre Bart Somers a pris sa défense. " On dirait qu'on est revenu dans les années 1950 ".

"On sent partout que notre société est tendue", déclare Caroline Pauwels, alors qu'elle entame son deuxième mandat comme rectrice de la VUB. Comme le philosophe français André Comte-Sponville, elle trouve qu'il faut cesser de semer continuellement l'angoisse dans la société. "La fugacité fait partie de la vie."

Conner Rousseau veut se débarrasser de l'ancien nom sp.a. pour le remplacer par Vooruit. Le jeune président du parti échangera-t-il le vieux socialisme contre un nouveau connerisme? "Aujourd'hui, la marque Conner Rousseau est plus forte que le label sp.a", estime le spécialiste en marketing Fons Van Dyck.

Theo Francken (N-VA) aurait préféré que son parti soit à la table des négociations gouvernementales. Exclu, il se prépare à une forte opposition au gouvernement de sept partis qui est en train de se former, et qu'il s'obstine à appeler " arc-en-ciel " parce que le CD&V sera " la cinquième roue du carrosse ". "Bien sûr que c'est dommage que l'accord historique entre la N-VA et le PS ne se soit pas concrétisé", dit-il. Entretien avec notre confrère de Knack.

Depuis une dizaine de jours, la Flandre est en proie à une affaire de sexting. Des images à caractère sexuel d'au moins trois BV (Flamands connus) circulent sur les réseaux sociaux. Plusieurs experts en droit pénal rappellent que la diffusion non consentie d'images intimes est passible de cinq ans de prison.

La bataille pour le 16 risque d'être féroce. Ils sont en effet nombreux à vouloir obtenir le poste de Premier ministre. Ce qui fait dire à de nombreux observateurs en Flandre que rien n'est encore joué.

Ces dernières années, les jeunes qui quittaient l'école trouvaient plus rapidement un emploi que leurs ainés. Et les filles encore plus rapidement que les garçons. Aujourd'hui, la crise du coronavirus provoque un choc. Mais "lorsque l'économie reprendra, ils trouveront rapidement un emploi", estime l'expert du marché du travail Jan Denys. "Certainement s'ils ont un diplôme en poche".