Cinq conseillers ont voté pour la tenue de ces élections et trois ont voté contre. La date des élections devrait être fixée par le ministre wallon des Pouvoirs locaux, Paul Furlan. "On est obligé de retourner aux urnes pour être dans la légalité. La loi prévoit onze élus et cela fait trop longtemps que nous sommes à neuf et que les problèmes durent. Le problème est qu'à Vresse, on ne fait qu'envoyer des courriers et on nous laisse se débrouiller", commentait l'échevine Françoise Leboc. Dans cette commune de 2.900 habitants, il ne reste plus que neuf élus communaux depuis que le conseiller Bertrand Rousseau est parti, suivi en septembre dernier par le premier échevin André Pirson, qui a démissionné. Depuis, les démissionnaires n'ont pu être remplacés faute de suppléants, et une opposition s'est créée au sein de la majorité qui ne parvient pas à se décider sur la désignation d'un nouvel échevin. Le ministre wallon des Pouvoirs locaux, Paul Furlan, avait écrit en décembre dernier au Collège pour demander la tenue de nouvelles élections afin d'élire deux nouveaux conseillers communaux. (Belga)

Cinq conseillers ont voté pour la tenue de ces élections et trois ont voté contre. La date des élections devrait être fixée par le ministre wallon des Pouvoirs locaux, Paul Furlan. "On est obligé de retourner aux urnes pour être dans la légalité. La loi prévoit onze élus et cela fait trop longtemps que nous sommes à neuf et que les problèmes durent. Le problème est qu'à Vresse, on ne fait qu'envoyer des courriers et on nous laisse se débrouiller", commentait l'échevine Françoise Leboc. Dans cette commune de 2.900 habitants, il ne reste plus que neuf élus communaux depuis que le conseiller Bertrand Rousseau est parti, suivi en septembre dernier par le premier échevin André Pirson, qui a démissionné. Depuis, les démissionnaires n'ont pu être remplacés faute de suppléants, et une opposition s'est créée au sein de la majorité qui ne parvient pas à se décider sur la désignation d'un nouvel échevin. Le ministre wallon des Pouvoirs locaux, Paul Furlan, avait écrit en décembre dernier au Collège pour demander la tenue de nouvelles élections afin d'élire deux nouveaux conseillers communaux. (Belga)