"L'hélicoptère de Mars est au sol!", a tweeté samedi soir le laboratoire de l'agence spatiale américaine qui gère le programme. Cet hélicoptère ultra-léger, qui ressemble à un gros drone, était arrivé replié et attaché sous le rover Perseverance, qui a atterri sur Mars le 18 février, et y est resté jusqu'à ce que le rover atteigne l'endroit où doit avoir lieu le vol. "Son voyage de 293 millions de miles (471 millions de km) a pris fin avec ce petit saut de 4 pouces (10 cm) depuis le ventre du rover jusqu'à la surface de Mars. Prochain test : survivre à la nuit", a encore tweeté le laboratoire. Une photo accompagnant le tweet montrait Perseverance s'éloignant de l'hélicoptère. Il doit absolument lui dégager la vue en moins de 25 heures, car l'hélicoptère aura besoin du soleil pour alimenter ses panneaux solaires en énergie, et ainsi être capable de survivre en se réchauffant pendant les glaciales nuits martiennes. Ingenuity s'est jusqu'à présent nourri de l'énergie du rover, mais il va devoir maintenant se débrouiller seul. "Il y a un petit radiateur qui permet de maintenir une température d'environ 7° celsius à l'intérieur de l'hélicoptère, alors que les températures la nuit sur Mars peuvent descendre jusqu'à -90°, expliquait vendredi Bob Balaram, ingénieur en chef du projet Mars Helicopter. (Belga)

"L'hélicoptère de Mars est au sol!", a tweeté samedi soir le laboratoire de l'agence spatiale américaine qui gère le programme. Cet hélicoptère ultra-léger, qui ressemble à un gros drone, était arrivé replié et attaché sous le rover Perseverance, qui a atterri sur Mars le 18 février, et y est resté jusqu'à ce que le rover atteigne l'endroit où doit avoir lieu le vol. "Son voyage de 293 millions de miles (471 millions de km) a pris fin avec ce petit saut de 4 pouces (10 cm) depuis le ventre du rover jusqu'à la surface de Mars. Prochain test : survivre à la nuit", a encore tweeté le laboratoire. Une photo accompagnant le tweet montrait Perseverance s'éloignant de l'hélicoptère. Il doit absolument lui dégager la vue en moins de 25 heures, car l'hélicoptère aura besoin du soleil pour alimenter ses panneaux solaires en énergie, et ainsi être capable de survivre en se réchauffant pendant les glaciales nuits martiennes. Ingenuity s'est jusqu'à présent nourri de l'énergie du rover, mais il va devoir maintenant se débrouiller seul. "Il y a un petit radiateur qui permet de maintenir une température d'environ 7° celsius à l'intérieur de l'hélicoptère, alors que les températures la nuit sur Mars peuvent descendre jusqu'à -90°, expliquait vendredi Bob Balaram, ingénieur en chef du projet Mars Helicopter. (Belga)