Comme tous les ans au tournant des mois de février et de mars, les notaires du pays se penchent sur leurs statistiques de l'année écoulée pour en dresser le bilan immobilier. Ils ont, pour ce faire, épluché les signatures des compromis de vente, c'est-à-dire les accords entre propriétaires et vendeurs passés trois à quatre mois avant les actes de vente. De quoi offrir les données les plus récentes disponibles sur le marché. Mais avant de commenter le nombre de transactions et les prix auxquels elles ont été conclues province par province et commune par commune, Fednot, la Fédération royale du notariat belge épingle quelques considérations plus générales.
...