En Wallonie, les législatures se suivent et se ressemblent : désespérantes. Avant les élections 2014, tous les partis s'entendaient sur l'urgence de mobiliser les forces vives régionales afin redresser la Région. Résultat ? Le chaos. A peine le scrutin clos, PS et CDH renvoient sans ménagement le MR dans l'opposition, avec, en retour de bâton, la mise en place de la suédoise avec la N-VA au fédéral. Les années suivantes sont marquées par les querelles entre pouvoirs... et par les affaires, Publifin en tête. En 2017, le coup mal préparé de Benoît Lutgen, alors président du CDH, renverse la majorité wallonne, remplace le PS par le MR et... crée une asymétrie contreproductive avec la Fédération Wallonie-Bruxelles. La fin de législature n'est guère plus encourageante : la majorité devient minoritaire à la suite du départ de la députée Patricia Potigny du MR vers les Listes Destexhe. Cette période décisive fut, en réalité, une suite d'incidents.
...