Cette visite survient alors que l'armée a renforcé sa présence à la frontière nord et frappé, en soirée, des cibles militaires dans le sud syrien en représailles à des tirs de "munitions" depuis la Syrie plus tôt dans la journée. Le général Mark Milley s'est entretenu avec le Premier ministre Benjamin Netanyahu, le ministre de la Défense Benny Gantz et le chef de l'armée Aviv Kohavi. Dans la soirée, "des hélicoptères de combat ont frappé des cibles militaires dans le sud de la Syrie, appartenant aux forces armées syriennes (SAF). Un certain nombre de cibles ont été touchées, y compris des postes d'observation des SAF et des systèmes de renseignement installés dans des bases des SAF", a précisé un communiqué de l'armée israélienne. Ces frappes étaient une réponse à des "tirs de (....) munitions depuis la Syrie" vers le plateau du Golan, occupé par Israël depuis la Guerre des six jours en 1967. Selon l'agence d'Etat syrienne SANA, des "missiles" israéliens ont frappé trois cibles, faisant deux "blessés légers" et provoquant des feux de forêt. Benny Gantz a estimé que la visite du général Milley soulignait les liens étroits en matière sécuritaire entre Washington et l'Etat hébreu, et prévenu, dans un communiqué, qu'Israël était "prêt à tout scenario et toute menace". (Belga)

Cette visite survient alors que l'armée a renforcé sa présence à la frontière nord et frappé, en soirée, des cibles militaires dans le sud syrien en représailles à des tirs de "munitions" depuis la Syrie plus tôt dans la journée. Le général Mark Milley s'est entretenu avec le Premier ministre Benjamin Netanyahu, le ministre de la Défense Benny Gantz et le chef de l'armée Aviv Kohavi. Dans la soirée, "des hélicoptères de combat ont frappé des cibles militaires dans le sud de la Syrie, appartenant aux forces armées syriennes (SAF). Un certain nombre de cibles ont été touchées, y compris des postes d'observation des SAF et des systèmes de renseignement installés dans des bases des SAF", a précisé un communiqué de l'armée israélienne. Ces frappes étaient une réponse à des "tirs de (....) munitions depuis la Syrie" vers le plateau du Golan, occupé par Israël depuis la Guerre des six jours en 1967. Selon l'agence d'Etat syrienne SANA, des "missiles" israéliens ont frappé trois cibles, faisant deux "blessés légers" et provoquant des feux de forêt. Benny Gantz a estimé que la visite du général Milley soulignait les liens étroits en matière sécuritaire entre Washington et l'Etat hébreu, et prévenu, dans un communiqué, qu'Israël était "prêt à tout scenario et toute menace". (Belga)