"La bataille d'Idleb est la base pour mettre fin au désordre et au terrorisme dans toutes les régions syriennes", a souligné M. Assad, selon la présidence. Ce front sépare les rebelles et djihadistes des zones contrôlées par l'armée syrienne soutenue par Moscou. Il s'agit de la première visite du président syrien depuis le début de la guerre dans cette région qui échappe toujours largement au pouvoir de Damas et fait l'objet d'une trêve annoncée par la Russie fin août. Ce déplacement intervient quelques jours après le déploiement de l'armée syrienne dans des secteurs du nord-est du pays, appelée à la rescousse par les forces kurdes attaquées par l'armée turque. Plusieurs photos du président Assad entouré de soldats syriens dans la localité d'Al-Habit, reprise cet été par l'armée syrienne, a été publiée sur le site de la présidence et relayée par les médias d'Etat. Le cessez-le-feu en vigueur depuis fin août est ponctué de frappes russes sporadiques, qui se sont intensifiées ces derniers jours, faisant craindre une reprise des combats. (Belga)