Le concept est baptisé "No Br__sels without us". La campagne sera fondée sur les habitants eux-mêmes, au titre de "meilleurs ambassadeurs pour faire découvrir les richesses culturelles de la capitale européenne cosmopolite, fruit du mélange entre l'humour, les cultures, l'accueil, et l'ouverture d'esprit".

La campagne est actuellement encore en phase de développement. Elle démarrera au cours de la phase de déconfinement mais sera prolongée au-delà celle-ci, a précisé mardi l'opérateur public du tourisme dans la capitale.

Les secteurs touristiques, événementiels et culturels qui occupent une place centrale dans l'économie bruxelloise sont fortement touchés par la crise sanitaire. Afin d'en soutenir les acteurs, la Région-capitale a chargé visit.brussels de consulter ceux-ci pour mettre sur pied un plan de soutien à la relance de leurs activités.

Cette action coordonnée a été menée grâce à la collaboration de plus de 250 partenaires, tous secteurs confondus.

Le plan de relance regroupe une série de plus de 30 mesures de soutien comme la mise en place d'un protocole et d'un label hygiène qui vise à rassurer les touristes ou la réduction du prix de la Brussels Card 48h afin de proposer la culture bruxelloise à un tarif très avantageux.

Il comprend également le lancement de cette grande campagne de marketing pour la promotion de la destination auprès du public belge et international.

Au cours des dix dernières années, le nombre de nuitées a progressé en moyenne de 5,88% par an dans la Région bruxelloise. Par ailleurs, les musées et attractions y ont accueilli plus de cinq millions de visiteurs en 2019.

Le concept est baptisé "No Br__sels without us". La campagne sera fondée sur les habitants eux-mêmes, au titre de "meilleurs ambassadeurs pour faire découvrir les richesses culturelles de la capitale européenne cosmopolite, fruit du mélange entre l'humour, les cultures, l'accueil, et l'ouverture d'esprit". La campagne est actuellement encore en phase de développement. Elle démarrera au cours de la phase de déconfinement mais sera prolongée au-delà celle-ci, a précisé mardi l'opérateur public du tourisme dans la capitale. Les secteurs touristiques, événementiels et culturels qui occupent une place centrale dans l'économie bruxelloise sont fortement touchés par la crise sanitaire. Afin d'en soutenir les acteurs, la Région-capitale a chargé visit.brussels de consulter ceux-ci pour mettre sur pied un plan de soutien à la relance de leurs activités. Cette action coordonnée a été menée grâce à la collaboration de plus de 250 partenaires, tous secteurs confondus. Le plan de relance regroupe une série de plus de 30 mesures de soutien comme la mise en place d'un protocole et d'un label hygiène qui vise à rassurer les touristes ou la réduction du prix de la Brussels Card 48h afin de proposer la culture bruxelloise à un tarif très avantageux. Il comprend également le lancement de cette grande campagne de marketing pour la promotion de la destination auprès du public belge et international. Au cours des dix dernières années, le nombre de nuitées a progressé en moyenne de 5,88% par an dans la Région bruxelloise. Par ailleurs, les musées et attractions y ont accueilli plus de cinq millions de visiteurs en 2019.