"Les symboles et personnages que notre armée honore comptent", a souligné le démocrate Anthony Brown, qui a présenté jeudi le projet de loi soutenu par les deux partis. "Cela compte pour un soldat noir qui sert sur une base honorant le nom d'un chef qui a combattu pour préserver l'esclavage et l'oppression." Au Sénat, défiant le président Donald Trump, un comité mené par les républicains a adopté un amendement au projet de loi annuel sur les dépenses de la Défense afin que soient retirés les noms des Confédérés des ressources militaires. Le président républicain a déclaré qu'il s'opposerait à toute tentative de changement de noms rappelant "le grand patrimoine américain" et "l'histoire de gagnants, de victoire et de libertés" des États-Unis. Les États confédérés, une coalition d'États du Sud, ont combattu et finalement perdu contre les États du Nord (l'Union), qui voulaient abolir l'esclavage, lors de la Guerre de Sécession au 19e siècle. Le débat sur les symboles confédérés s'est ravivé après la mort de George Floyd, un Afro-Américain tué par un policier blanc à Minneapolis le 25 mai. D'importantes manifestations s'en sont suivies pour dénoncer les violences policières et le racisme au sein des forces de l'ordre. Mercredi, la Nascar, principal organisme qui régit les courses automobiles de stock-car aux États-Unis, avait annoncé l'interdiction immédiate du drapeau des confédérés lors de ses courses à la suite de multiples appels contre cette bannière perçue par beaucoup comme un symbole de l'esclavagisme et du racisme. (Belga)

"Les symboles et personnages que notre armée honore comptent", a souligné le démocrate Anthony Brown, qui a présenté jeudi le projet de loi soutenu par les deux partis. "Cela compte pour un soldat noir qui sert sur une base honorant le nom d'un chef qui a combattu pour préserver l'esclavage et l'oppression." Au Sénat, défiant le président Donald Trump, un comité mené par les républicains a adopté un amendement au projet de loi annuel sur les dépenses de la Défense afin que soient retirés les noms des Confédérés des ressources militaires. Le président républicain a déclaré qu'il s'opposerait à toute tentative de changement de noms rappelant "le grand patrimoine américain" et "l'histoire de gagnants, de victoire et de libertés" des États-Unis. Les États confédérés, une coalition d'États du Sud, ont combattu et finalement perdu contre les États du Nord (l'Union), qui voulaient abolir l'esclavage, lors de la Guerre de Sécession au 19e siècle. Le débat sur les symboles confédérés s'est ravivé après la mort de George Floyd, un Afro-Américain tué par un policier blanc à Minneapolis le 25 mai. D'importantes manifestations s'en sont suivies pour dénoncer les violences policières et le racisme au sein des forces de l'ordre. Mercredi, la Nascar, principal organisme qui régit les courses automobiles de stock-car aux États-Unis, avait annoncé l'interdiction immédiate du drapeau des confédérés lors de ses courses à la suite de multiples appels contre cette bannière perçue par beaucoup comme un symbole de l'esclavagisme et du racisme. (Belga)