Des milliers de personnes étaient encore en train de manifester à Brooklyn, Manhattan et dans le Bronx après 20h00 (heure locale), lorsque le couvre-feu a commencé, d'après le journal new-yorkais. À Manhattan, des centaines de personnes ont protesté devant la résidence officielle du maire Bill de Blasio. D'après de nombreux manifestants, la police a réagi trop durement lors des manifestations dans la ville. Des protestations ont également à nouveau eu lieu dans d'autres villes américaines, dont Santa Monica, Nashville, Salt Lake City et Atlanta. À Boston, une veillée de protestation contre le racisme s'est tenue en présence du maire Marty Walsh. Un moment de silence de 8 minutes et 46 secondes a été respecté, soit le temps durant lequel un policier blanc a mis un genou sur le cou de George Floyd, finissant par asphyxier cet Afro-Américain de 46 ans. Sa mort a été le déclencheur de la vague de protestation actuelle aux États-Unis. À Washington, où le couvre-feu a été levé jeudi, les manifestations se déroulaient dans le calme, rapportait le Washington Post. Les groupes de personnes présentes semblent être plus petits qu'ils ne l'étaient ces derniers jours. Plus tôt dans la journée, il a été annoncé que les barrières placées autour de la Maison Blanche resteraient en place jusqu'au 10 juin. Le gouverneur du Minnesota demande à tous ceux qui ont participé aux manifestations entourant la mort de George Floyd de se soumettre à des tests de dépistage du coronavirus. C'est dans cet État que se trouve Minneapolis, la ville où le quadragénaire a été tué et où des protestations de grande envergure ont eu lieu après sa mort. (Belga)

Des milliers de personnes étaient encore en train de manifester à Brooklyn, Manhattan et dans le Bronx après 20h00 (heure locale), lorsque le couvre-feu a commencé, d'après le journal new-yorkais. À Manhattan, des centaines de personnes ont protesté devant la résidence officielle du maire Bill de Blasio. D'après de nombreux manifestants, la police a réagi trop durement lors des manifestations dans la ville. Des protestations ont également à nouveau eu lieu dans d'autres villes américaines, dont Santa Monica, Nashville, Salt Lake City et Atlanta. À Boston, une veillée de protestation contre le racisme s'est tenue en présence du maire Marty Walsh. Un moment de silence de 8 minutes et 46 secondes a été respecté, soit le temps durant lequel un policier blanc a mis un genou sur le cou de George Floyd, finissant par asphyxier cet Afro-Américain de 46 ans. Sa mort a été le déclencheur de la vague de protestation actuelle aux États-Unis. À Washington, où le couvre-feu a été levé jeudi, les manifestations se déroulaient dans le calme, rapportait le Washington Post. Les groupes de personnes présentes semblent être plus petits qu'ils ne l'étaient ces derniers jours. Plus tôt dans la journée, il a été annoncé que les barrières placées autour de la Maison Blanche resteraient en place jusqu'au 10 juin. Le gouverneur du Minnesota demande à tous ceux qui ont participé aux manifestations entourant la mort de George Floyd de se soumettre à des tests de dépistage du coronavirus. C'est dans cet État que se trouve Minneapolis, la ville où le quadragénaire a été tué et où des protestations de grande envergure ont eu lieu après sa mort. (Belga)