La statue de Colomb faisait partie des monuments qui allaient faire l'objet d'un "réexamen au niveau national", a déclaré samedi soir le Baltimore Sun, citant Lester Davis, un porte-parole du maire démocrate Bernard Young. Les historiens et les militants des droits civiques critiquent Christophe Colomb pour avoir asservi les Amérindiens. Dans un discours prononcé à Washington samedi soir, le président américain Donald Trump a déclaré de son côté qu'il se battrait pour protéger le "mode de vie" américain qui a commencé lorsque Christophe Colomb a "découvert l'Amérique". "Ensemble, nous nous battrons pour le rêve américain et nous le défendrons, pour protéger et préserver le mode de vie américain, qui a commencé en 1492 lorsque Christophe Colomb a découvert l'Amérique", a-t-il déclaré. "Nous ne laisserons jamais une foule en colère détruire nos statues, effacer notre histoire, endoctriner nos enfants ou piétiner nos libertés", a ajouté M. Trump. Les protestataires à travers les États-Unis ont renversé les statues de Colomb et d'autres personnages historiques alors que les appels se multiplient pour mettre fin à la glorification publique de personnages historiques ayant un héritage raciste. (Belga)

La statue de Colomb faisait partie des monuments qui allaient faire l'objet d'un "réexamen au niveau national", a déclaré samedi soir le Baltimore Sun, citant Lester Davis, un porte-parole du maire démocrate Bernard Young. Les historiens et les militants des droits civiques critiquent Christophe Colomb pour avoir asservi les Amérindiens. Dans un discours prononcé à Washington samedi soir, le président américain Donald Trump a déclaré de son côté qu'il se battrait pour protéger le "mode de vie" américain qui a commencé lorsque Christophe Colomb a "découvert l'Amérique". "Ensemble, nous nous battrons pour le rêve américain et nous le défendrons, pour protéger et préserver le mode de vie américain, qui a commencé en 1492 lorsque Christophe Colomb a découvert l'Amérique", a-t-il déclaré. "Nous ne laisserons jamais une foule en colère détruire nos statues, effacer notre histoire, endoctriner nos enfants ou piétiner nos libertés", a ajouté M. Trump. Les protestataires à travers les États-Unis ont renversé les statues de Colomb et d'autres personnages historiques alors que les appels se multiplient pour mettre fin à la glorification publique de personnages historiques ayant un héritage raciste. (Belga)