Dimanche après-midi, la manifestation a rassemblé quelque 10.000 personnes sur la Place Poelaert, au pied du Palais de Justice. Elle s'est déroulée dans le calme, en présence de plusieurs personnalités politiques de différents partis. L'affluence a toutefois poussé certains, dont le président du MR et la Première ministre Sophie Wilmès, à regretter qu'une alternative n'ait pu être trouvée pour assurer le respect des consignes sanitaires. C'est au terme de la manifestation que les choses se sont gâtées, une centaine d'individus s'en prenant aux forces de l'ordre à l'aide de pavés et de bouteilles. La police a utilisé les canons à eaux pour les repousser plus loin dans Matonge. Des magasins ont été pillés, a constaté Belga sur place. La Chaussée d'Ixelles, à hauteur de la Porte de Namur, a été bouclée. "Des groupes de délinquants perturbent la fin de l'hommage à George Floyd. Nos forces de l'ordre sont présentes en nombre. J'ai donné l'ordre de procéder à des arrestations et de mettre fin immédiatement aux troubles à l'ordre public", a réagi le bourgmestre de la Ville, Philippe Close, sur Twitter. (Belga)

Dimanche après-midi, la manifestation a rassemblé quelque 10.000 personnes sur la Place Poelaert, au pied du Palais de Justice. Elle s'est déroulée dans le calme, en présence de plusieurs personnalités politiques de différents partis. L'affluence a toutefois poussé certains, dont le président du MR et la Première ministre Sophie Wilmès, à regretter qu'une alternative n'ait pu être trouvée pour assurer le respect des consignes sanitaires. C'est au terme de la manifestation que les choses se sont gâtées, une centaine d'individus s'en prenant aux forces de l'ordre à l'aide de pavés et de bouteilles. La police a utilisé les canons à eaux pour les repousser plus loin dans Matonge. Des magasins ont été pillés, a constaté Belga sur place. La Chaussée d'Ixelles, à hauteur de la Porte de Namur, a été bouclée. "Des groupes de délinquants perturbent la fin de l'hommage à George Floyd. Nos forces de l'ordre sont présentes en nombre. J'ai donné l'ordre de procéder à des arrestations et de mettre fin immédiatement aux troubles à l'ordre public", a réagi le bourgmestre de la Ville, Philippe Close, sur Twitter. (Belga)