Le jeune homme, Mounaime, dit avoir participé pacifiquement à la manifestation sur la place Poelaert dimanche. Il conteste avoir pris part aux émeutes qui ont éclaté après cette manifestation. Il a été arrêté vers 19h00 aux alentours de la Porte de Namur où des pillages et des destructions ont eu lieu. Après avoir été menotté et emmené dans un combi de la police, il a été insulté puis roué de coups par cinq policiers masqués avant de perdre connaissance, selon son récit. Par la suite, le jeune garçon a été emmené à la caserne d'Etterbeek avec des amis qui avaient également été arrêtés. Il dit avoir tenté d'expliquer à d'autres policiers qu'il avait été battu mais personne ne l'a cru. Mounaime a ensuite été transporté à l'hôpital où les médecins ont diagnostiqué des hémorragies internes. Selon Bruzz, la famille du jeune homme souhaite porter plainte auprès du Comité P. La zone de police Bruxelles-Capitale/Ixelles dit avoir pris connaissance de la vidéo et indique qu'une enquête interne est ouverte. (Belga)

Le jeune homme, Mounaime, dit avoir participé pacifiquement à la manifestation sur la place Poelaert dimanche. Il conteste avoir pris part aux émeutes qui ont éclaté après cette manifestation. Il a été arrêté vers 19h00 aux alentours de la Porte de Namur où des pillages et des destructions ont eu lieu. Après avoir été menotté et emmené dans un combi de la police, il a été insulté puis roué de coups par cinq policiers masqués avant de perdre connaissance, selon son récit. Par la suite, le jeune garçon a été emmené à la caserne d'Etterbeek avec des amis qui avaient également été arrêtés. Il dit avoir tenté d'expliquer à d'autres policiers qu'il avait été battu mais personne ne l'a cru. Mounaime a ensuite été transporté à l'hôpital où les médecins ont diagnostiqué des hémorragies internes. Selon Bruzz, la famille du jeune homme souhaite porter plainte auprès du Comité P. La zone de police Bruxelles-Capitale/Ixelles dit avoir pris connaissance de la vidéo et indique qu'une enquête interne est ouverte. (Belga)