"La cause est juste et elle doit pouvoir s'exprimer. Aucun doute là-dessus. À la vue des images, je regrette qu'il n'ait pas été possible de trouver une alternative qui respecte consignes sanitaires et efforts de ceux en 1ère ligne dans la lutte contre l'épidémie", a-t-elle tweeté dimanche soir. "Je m'entretiendrai avec les bourgmestres concernés et les autorités régionales pour tirer les leçons de ce week-end, y compris sur le plan sanitaire", a-t-elle ajouté. Plus tôt dans la journée, le président du MR, Georges-Louis Bouchez, s'était lui aussi inquiété du respect des règles sanitaires. "L'indignation est légitime, le combat noble, l'objectif indépassable. Mais il y avait d'autres moyens d'exprimer sa solidarité et sa fraternité que d'enfreindre les règles sanitaires de base. Quel sens ont les règles adoptées par le #CNS après un tel précédent", s'était-il interrogé en s'adressant au bourgmestre de Bruxelles, Philippe Close. (Belga)

"La cause est juste et elle doit pouvoir s'exprimer. Aucun doute là-dessus. À la vue des images, je regrette qu'il n'ait pas été possible de trouver une alternative qui respecte consignes sanitaires et efforts de ceux en 1ère ligne dans la lutte contre l'épidémie", a-t-elle tweeté dimanche soir. "Je m'entretiendrai avec les bourgmestres concernés et les autorités régionales pour tirer les leçons de ce week-end, y compris sur le plan sanitaire", a-t-elle ajouté. Plus tôt dans la journée, le président du MR, Georges-Louis Bouchez, s'était lui aussi inquiété du respect des règles sanitaires. "L'indignation est légitime, le combat noble, l'objectif indépassable. Mais il y avait d'autres moyens d'exprimer sa solidarité et sa fraternité que d'enfreindre les règles sanitaires de base. Quel sens ont les règles adoptées par le #CNS après un tel précédent", s'était-il interrogé en s'adressant au bourgmestre de Bruxelles, Philippe Close. (Belga)