"Je ne vois aucune équivalence entre ceux qui ont des opinions fascistes et ceux qui s'y opposent. Je pense qu'il est important que tous ceux qui occupent des postes de responsabilité condamnent les positions d'extrême droite partout où ils les entendent", a déclaré Mme May lors d'un déplacement à Portsmouth, dans le sud de l'Angleterre. Donald Trump a déclenché une nouvelle vague d'indignation à travers l'Amérique en affirmant que la responsabilité des violences qui ont secoué Charlottesville devait être recherchée "des deux côtés". Lors d'une conférence de presse chaotique depuis la Trump Tower à New York, mardi, le président américain, très remonté, a renvoyé dos-à-dos les membres de la droite suprémaciste qui s'étaient donnés rendez-vous en Virginie et les manifestants venus les dénoncer. Ses propos véhéments, parfois décousus, contrastaient de manière saisissante avec la déclaration solennelle de lundi à la Maison Blanche au cours de laquelle il avait, lisant son discours sur téléprompteur, dénoncé des "violences racistes" inacceptables. Une femme de 32 ans a été tuée à Charlottesville quand un sympathisant néo-nazi a intentionnellement percuté avec son véhicule des contre-manifestants. (Belga)

"Je ne vois aucune équivalence entre ceux qui ont des opinions fascistes et ceux qui s'y opposent. Je pense qu'il est important que tous ceux qui occupent des postes de responsabilité condamnent les positions d'extrême droite partout où ils les entendent", a déclaré Mme May lors d'un déplacement à Portsmouth, dans le sud de l'Angleterre. Donald Trump a déclenché une nouvelle vague d'indignation à travers l'Amérique en affirmant que la responsabilité des violences qui ont secoué Charlottesville devait être recherchée "des deux côtés". Lors d'une conférence de presse chaotique depuis la Trump Tower à New York, mardi, le président américain, très remonté, a renvoyé dos-à-dos les membres de la droite suprémaciste qui s'étaient donnés rendez-vous en Virginie et les manifestants venus les dénoncer. Ses propos véhéments, parfois décousus, contrastaient de manière saisissante avec la déclaration solennelle de lundi à la Maison Blanche au cours de laquelle il avait, lisant son discours sur téléprompteur, dénoncé des "violences racistes" inacceptables. Une femme de 32 ans a été tuée à Charlottesville quand un sympathisant néo-nazi a intentionnellement percuté avec son véhicule des contre-manifestants. (Belga)