L'ancien champion olympique, interrogé durant près de deux heures par le tribunal correctionnel de Liège, a longuement expliqué l'origine des sommes de 100.000 et de 50.000 euros, retrouvées au travers de deux virements, sur les comptes du coureur russe. Alexandre Vinokourov a ainsi déclaré que la somme de 100.000 euros consistait en un prêt afin de permettre à Kolobnev de faire des investissements dans l'immobilier. Quant aux 50.000 euros, M. Vinokourov a expliqué que cette somme lui avait été prêtée en liquide par Kolobnev en 2008 à l'époque où le coureur kazakhe purgeait une suspension de deux ans pour dopage. Elle lui avait permis de subvenir aux besoins de sa famille. "C'est dans l'âme slave de prêter ainsi de l'argent. Je l'ai aussi fait envers une connaissance pour qu'il achète un appartement. Un ancien directeur sportif m'a également prêté de l'argent", a ajouté M. Vinokourov qui a également expliqué que les mails, au départ de cette affaire, avaient été inventés lors du piratage de sa boite mail car, en interne chez Astana, certains voulaient, à l'époque, l'écarter de l'équipe et ont accumulé des éléments en ce sens. Le tribunal correctionnel poursuit l'instruction de ce dossier avec l'interrogatoire d'Alexandre Kolobnev. (Belga)