Ces financements "portent sur des recherches épidémiologiques, de physiopathogénie de la maladie (interactions virus-hôte et réponse immune), sur les mesures de prévention et de contrôle de l'infection en milieu de soins mais aussi sur les projets visant le développement de tests en biologie clinique et dépistage", détaille le FNRS. L'agence de financement de la recherche en Fédération Wallonie-Bruxelles souligne que ces premières subventions seront complétées par des "projets exceptionnels de recherche", auxquels deux millions d'euros devraient être consacrés et dont l'appel à projets est actuellement ouvert. Ces projets élargissent le champ d'étude et portent sur les "enjeux géopolitiques ; l'éthique de la recherche et du soin ; les droits humains ; les représentations, perceptions, attitudes, et comportements relatifs à l'épidémie, à l'organisation des soins, à la politique de santé et à l'acceptabilité des décisions, ainsi qu'aux impacts économiques globaux de la crise", souligne le FNRS. (Belga)

Ces financements "portent sur des recherches épidémiologiques, de physiopathogénie de la maladie (interactions virus-hôte et réponse immune), sur les mesures de prévention et de contrôle de l'infection en milieu de soins mais aussi sur les projets visant le développement de tests en biologie clinique et dépistage", détaille le FNRS. L'agence de financement de la recherche en Fédération Wallonie-Bruxelles souligne que ces premières subventions seront complétées par des "projets exceptionnels de recherche", auxquels deux millions d'euros devraient être consacrés et dont l'appel à projets est actuellement ouvert. Ces projets élargissent le champ d'étude et portent sur les "enjeux géopolitiques ; l'éthique de la recherche et du soin ; les droits humains ; les représentations, perceptions, attitudes, et comportements relatifs à l'épidémie, à l'organisation des soins, à la politique de santé et à l'acceptabilité des décisions, ainsi qu'aux impacts économiques globaux de la crise", souligne le FNRS. (Belga)